Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1694 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Wizerty OC : EK SF3D Critical Point

Article
Rédigé par Wizerty
Publié le 29 Janvier 2014
Page: 2/6



Première impression : "Mais il en manque un bout ?"

Habitué à mon TEK9 FAT, le godet EK semble tout petit ; il faut dire que celui de Kingpin à des dimensions généreuses. Petit mais costaud ? Espérons-le.



Le godet est constitué de deux parties principales, pour un poids à vide de 1.55kg. La base, qui va venir en contact sur le GPU est en cuivre. Cuivre qui a été recouvert par un dépôt de nickel qui lui donne un aspect gris brillant. Au delà de l'aspect esthétique, ce revêtement protège le cuivre contre l'oxydation.
La partie supérieure, qui a pour seul but de contenir l'azote, est en aluminium. Là aussi, un traitement a été effectué. C'est cette anodisation qui confère sa couleur bleu marine au godet.





Pourquoi deux parties ?

Pour les connaisseurs, les réponses sont sans doute triviales, mais pour les autres, c'est l'occasion d'apprendre quelques choses.

Pour commencer, la réalisation en deux pièces permet de faciliter la fabrication. Comme vous allez le voir plus loin, l'intérieur de la base est usiné, et en séparant le godet en deux, il est bien plus simple d'accéder à la base. Contrairement à un godet monobloc, pas besoin de recourir à des outils extra longs qui sont chers et plus fragiles.
En second lieu, le cuivre est lourd, cher, et pas facile à usiner... Sachant que le manchon n'a "aucune" fonction, autant choisir un matériau plus accessible, l'aluminium est donc un candidat idéal. Certains utilisaient du plastique, mais à -196°C, celui-ci avait tendance à rapidement casser.

Pourquoi du cuivre

Le cuivre, c'est cher, ça devient rare, ce n'est pas facile à usiner.... Alors pourquoi se compliquer la vie ? Simplement parce que l'on n'a pas trouvé mieux ; il faut penser que même si l'azote c'est très froid, de l'autre côté du godet il y a un GPU qui va tourner à fond, avec une tension d'alimentation qui va faire exploser le TDP.
Donc d'un côté l'azote qui refroidit, et de l'autre le GPU qui chauffe. Si on veut être efficace, il faut que "le froid aille très vite de l'intérieur du godet vers le GPU". Et là, tous les matériaux ne sont pas aussi bons

Quelques valeurs pour illustrer (en W/(m*K)).
Cuivre 390 // Argent 418 // Aluminium 237 // Acier inoxydable 26 // Bois 0.16 // Diamant 1000-2600 // Air 0.0262.

Évidemment, même si le diamant semble roxxxer, ça ne va pas être possible, de même que l'argent ; il reste donc le cuivre qui arrive en tête avec un "score" de 390. Avec 237, l'aluminium est 40% moins performant. Quant au godet en bois... Oubliez. Si vous voulez vous rendre compte de la différence, mettez un morceau de bois et un morceau d'aluminium au frigo, laissez les à même température un moment puis touchez-les. Le métal semble plus froid alors qu'il est à même température... C'est juste qu'il va "plus vite pour vous transmettre le froid", et c'est ce que l'on cherche ici, que le froid aille très vite pour allez refroidir le GPU. Rentre aussi en compte la capacité thermique, la masse volumique... Mais ça, ce sera pour une autre fois.



Sur le côté du godet est gravé SF3D & Critical point (je vous laisse cherchez ce qu'est le point critique en thermodynamique) . Un artifice fort esthétique, mais qui n'a pas grand intérêt sachant que le godet sera recouvert d'une épaisse couche d'isolant. Notons tout de même que la encore, la qualité est au rendez-vous.



Nous avons bien entendu gardé le plus important pour la fin, l'intérieur. Une fois de plus, il y aurait beaucoup à raconter, mais nous allons aller à l'essentiel (au besoin, n'hésitez pas à poser vos questions). Ce qui va déterminer si un godet est bon ou pas sera son aptitude a réagir vite et à tenir la charge. Pour tenir la charge, pas de secret, il faut de la masse. Plus le godet est lourd, plus il encaissera longtemps la charge du GPU avant de se réchauffer. Pour réagir vite, il faut beaucoup de surface d'échange entre l'azote et le godet. Pour cela, certains ont recourt à des perçages, d'autres à des oblongs ou à des ailettes..

Mais attention, "+" n'est pas toujours mieux. Imaginons un godet très très lourd, dans ce cas il vous faudra des dizaines de litres d'azote juste pour le refroidir avant de commencer, sans parler du temps que cela prendrait. Cas contraire, un godet très léger, très vite vous pouvez atteindre la température voulue, mais à peine le test aura-t-il commencé que la température sera remontée en flèche. Et il en va de même pour la réactivité, si le godet n'est pas assez réactif, il faudra beaucoup de temps pour régler la température idéale. S'il est trop réactif, à peine l'azote entrera-t-il en contact avec le godet que la température chutera très rapidement, entrainant l'arrêt de la carte.



Le godet parfait n'existe pas ; dans l'idéal, il faudrait un godet pour les cartes qui chauffent beaucoup, un autre pour celles chauffant un peu moins, un autre pour...

Pour revenir sur le design de la base, EK a choisi des rainures plutôt que des trous pour.... ??? J'offre des jeux vidéo à celui qui trouve (proposez en commentaire sur le forum, mais attention, ce n'est pas évident... Vous avez une semaine).



Les nouveautés


MSI H81M-P33
Prix mini : 40,80 €
dispo. dans 9 boutiques

Gigabyte GA-Z97P-D3
Prix mini : 76,19 €
dispo. dans 11 boutiques

Asus Z170-A
Prix mini : 140,91 €
dispo. dans 12 boutiques

ASRock H61M-DGS
Prix mini : 58,29 €
dispo. dans 3 boutiques

Asus Z170-P
Prix mini : 112,71 €
dispo. dans 9 boutiques