Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1246 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Wizerty OC : EK SF3D Critical Point

Article
Rédigé par Wizerty
Publié le 29 Janvier 2014
Page: 4/6



Nous y sommes, enfin.

On commence donc par abaisser la température de la carte graphique (-30°) et du CPU (-60°C) et on démarre la configuration. Dans un premier temps, on ne va pas plus bas, pour éviter les problèmes de démarrage et pour s'assurer que la carte mère ne va pas geler trop vite.
Petit à petit, nous abaissons la température tout en lançant des runs. Le but n'est pas de faire du score, les fréquences sont trop basses, mais de préparer le matériel, régler le BIOS, vérifier que la RAM tient, contrôler que les scores s'affichent, que les pilotes sont en place...



La sonde de la CG reporte -93°C, température idéale pour commencer à monter les volts et les fréquences. Il faut savoir que ces cartes graphiques arrêtent de fonctionner autour des -120/-140°C. Nous gardons donc un peu de distance pour être sûrs que le froid ne posera pas de problème. Sans ça, en cas de crash, nous ne pourront pas savoir si les fréquences trop élevées ou la température sont en cause. Autre point important, en dessous de -50°C, si vous utilisez un câble DVI/HDMI... Bref, du numérique, c'est foutu, l'écran devient tout noir. Câble VGA obligatoire. En dessous de -80°C, si la carte mère s'arrête, même une micro seconde, la carte graphique n'affichera plus, et il faudra remonter la température au dessus de -80°C pour espérer revoir l'écran. Ce genre de coupure peut arriver lorsque la carte plante ou lorsque vous modifiez le BIOS de la carte mère, celle-ci redémarre pour appliquer les paramètres, coupe très brièvement l'alimentation, et pouffff, plus d'affichage.

1400Mhz, 1500Mhz, 1600Mhz, les tests s'enchainent et la carte ne bronche pas, le godet fait du bon boulot et maintient la carte stable, mais nous ne sommes qu'à 1.5V, et déjà la consommation d'azote est gargantuesque. Entre les thermos d'azote à remplir, le godet CPU, GPU, les réglages sous Windows, la prise de note pour le présent test... Nous ne savons plus ou donner de la tête.

Il faut dire que le godet GPU n'y est pas pour rien. En effet, s'il parvient à garder la carte "froide", c'est au prix d'une attention de chaque instant. Vous avez une envie pressante ? Dommage pour vous... Bref, pas le temps de s'éloigner, sans quoi la T° remonte en flèche.



A ce stade, mon opinion commence à changer, et le petit godet frêle que j'avais déballé se transforme peu à peu en petite bombe.
1700Mhz passés, mais soudain premier plantage. Alors même, si ce n'est pas très académique, vu le peu d'azote disponible, nous y sommes allé franco sur les volts. Habituellement, nous montons les tensions petit à petit, en testant chaque palier pour trouver le meilleur, mais là, nous nous contenterons de bondir de 1.55V à 1.65V directement.

Pour limiter au maximum les dommages que pourraient subir la carte, nous abaissons la température à -130°C.

Et c'est reparti ; 1750MHz, 1780MHz et 1800, la barrière psychologique est franchie. Attention, on fait dans la cours des grands...
Nous n'en avons pas encore parlé, mais pour débuter, nous avions sélectionné 3D Mark 2011. Un benchmark qui n'est pas tendre, relativement lourd et long.

La température rapportée par la sonde fait d'ailleurs écho de ce qui se passe dans le GPU : à chaque lancement de bench, le godet prend une claque et remonte de 10 à 15°c en moins de 5s. Une fois le "choc" du démarrage absorbé, le température s'équilibre. Avec -130°C en IDLE sous Windows, nous avons donc -120°C après quelques secondes, température qui se maintient jusqu'à la fin du test, à condition de remplir le godet sans interruption.

Et BIM, record du monde... Avec pas moins de 1672Mhz reportés dans GPU-Z, soit 1830Mhz avec le boost ; le score tombe, 21675, suffisant pour prendre la première place, et pour reléguer Kingpin au second rang.
Haaaaa, ces petits moments jouissifs, quand tout marche bien et que tu déboites tout se qui passe....



Validation ici.


Bon, retour à la réalité, l'azote s'évapore à vitesse grand V, il va falloir passer à la suite. La carte n'est sans doute pas au maximum de ses possibilités, mais la première place est déjà acquise, l'heure est venue de passer à un autre bench.

Nous jetons notre dévolu sur 3D Mark Vantage. Premier run, à fond, et plantage sans raison durant le chargement... La carte mère se coupe, bien évidemment, et la carte graphique à -140°C ne démarre plus. Petit passage au sèche cheveux, -80°C, et c'est reparti.

La carte ayant été arrêtée quelques minutes, il faut repartir de "plus bas", 1750Mhz semble un bon compromis, cette fréquence passe "facilement" et sera suffisante pour avoir une idée du score atteignable.
Seconde place après seulement un run bouclé, pas mal, nous montons donc la fréquence à 1800 et BIM, nouveau record du monde.



Validation ici.


Une première place qui signera la fin de la session, les réserves d'azote étant vides. Le godet nous aura finalement bien impressionné, les fréquences parlent d'elles-mêmes ; passer des benchmarks aussi lourd, à plus de 1800Mhz, avec si peu d'essai, nous n'en espérions pas autant.

Malgré cela, il demande une attention permanente, c'est un style bien différent de celui que nous utilisons habituellement, et il faudra sans doute quelques essais pour s'en accommoder.





Les nouveautés


MSI H81M-P33
Prix mini : 40,80 €
dispo. dans 9 boutiques

Gigabyte GA-Z97P-D3
Prix mini : 76,19 €
dispo. dans 11 boutiques

Asus Z170-A
Prix mini : 140,91 €
dispo. dans 12 boutiques

ASRock H61M-DGS
Prix mini : 60,45 €
dispo. dans 3 boutiques

Asus Z170-P
Prix mini : 112,71 €
dispo. dans 9 boutiques