Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1237 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Corsair Vengeance 1500

Article
Rédigé par Glork
Publié le 31 Janvier 2014
Page: 4/5



Si vous vous rappelez bien, lorsque Corsair avait sorti son premier HS1A, nous avions félicité son confort de premier ordre. En effet, ouverture des oreillettes, mousse épaisse, poids bien réparti et finalement relativement contenu, tout participait largement de la qualité du confort. La situation n’a guère changé avec ce 1500 aussi bien en v1 qu’en v2. Il n’y a que peu de différences structurelles entre les deux versions. Nous avons donc un casque agréable à porter, qui bénéficie d’un large arceau confortable et doux. Il a, évidemment, le défaut de tous les circum fermés, il tient chaud aux oreilles. Mais la présence de peau de pêche permet de gérer la question de la transpiration et reste, en tous les cas, plus agréable au contact sur la peau, même si d’un point de vue entretien/nettoyage, c’est certainement moins la panacée qu’avec du skaï. En conséquence, le 1500 remporte, comme ses prédécesseurs, facilement le chapitre du confort.

Lors de nos derniers tests de casques, nous étions face à des casques disposant de connexion USB. Avec le 1500, la donne ne change pas, il ne passera donc pas sur nos DAC. Un point immédiatement audible, il ne souffre pas de parasite sur l’USB comme les derniers concurrents testés. En écoute musicale, le 1500 profite ici aussi de la présence d’un égaliseur qui permettra d’affiner le réglage et de l’adapter à ses habitudes d’écoute. En ous les cas, il est certain qu’à la première écoute, le 1500 dispose, somme toute, d’un équilibre relatif. Avant égalisation, on pourra lui reprocher un manque certain de profondeur dans les basses. Cela dit, cela s’améliore très nettement en passant par l’égalisation. Dans ce cas de figure, on obtient plus de corps, de profondeur. Cela dit, on peut encore leur reprocher, un petit manque de finesse et de précision ce n’est pas bien méchant, mais sensible tout de même. En fait, elles bénéficient d’une belle dynamique, sont légèrement moins à l’aise sur l’harmonique.

Le reste du spectre est précis, bien découpé et même assez puissant. Les médiums sont nets, disposent d’une belle ampleur. Encore une fois, les aigus manquent de puissance, de finesse, même s’ils restent tout à fait précis. C’est toujours un peu la même critique, ils ne sont pas d’une exceptionnelle chaleur. Ils sont présents, font leur travail mais manquent un peu d’âme. Pour le coup, son plus grand défaut est une scène un peu fermée, un manque évident d’ouverture. En fait, le 1500 n’arrive pas à prendre de hauteur et reste trop proche de l’utilisateur. Ce n’est pas encore bien méchant, mais il donne une petite sensation de fermeture en écoute musicale. En 2.0, toujours, il propose une spatialisation de bon aloi, sans qu’elle soit exceptionnelle au regard de ce qu’il peut pourtant proposer en utilisation vidéo-ludique. En tous les cas, force est de constater que sa prestation musicale reste de qualité. C’est indéniablement un casque polyvalent, puisqu’il nous reste à aborder son point fort.

En effet, sur le chapitre vidéo-ludique, le 1500 est bon, tout simplement. D’une part, il spatialise parfaitement bien. Certes, il reste globalement quadri directionnel, avant, arrière, droite et gauche, mais il le fait de belle manière. Sur notre scène test, les balles fusent en tournant, les douilles tombent et tintent comme il se doit. Les explosions sont puissantes et fortes. L’ensemble n’écrase pas les voix, ni la bande son musicale qui réussit à rester puissante, dynamique. Là où en 2.0, finalement, la scène se fermait un peu trop, ici, elle s’ouvre et de fait, le 1500 immerge bien. On a ainsi la sensation d’être « au milieu ». En jeu, c’est encore plus facile puisque la simplicité de la bande son lui facilite la tâche. Il est, en outre, redoutablement informatif. Bref, sans s’étendre, c’est un bon casque. En fait, même son prix de vente est fondamentalement acceptable, en effet, il ne se pose que 10 euros plus cher des derniers spatialisés que nous avons eu sur les oreilles. Il propose une restitution plus équilibrée, voire plus fine que certains, Hephaestus en tête. Bref, c’est un bon casque, d’autant qu’il corrige en v2 la petite faiblesse que certains utilisateurs avaient pu constater dans la construction. Enfin, pour terminer, la télécommande est tout à fait judicieuse de par ses gros boutons poussoir qui nous changent bien des molettes trop fines. Et le micro réalise un excellent travail, pas de critique à ce niveau. Comme nous le disons bien souvent, pour aller brailler qu’il faut récupérer B, il suffit largement à l’exercice.





Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,31 €
dispo. dans 7 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Micro Application Cerebral Training
Prix mini : 25,00 €
dispo. dans 4 boutiques