Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 893 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test Clavier mécanique Ozone Strike Pro

Article
Rédigé par Glork
Publié le 03 Février 2014
Page: 4/5



Il est à noter dans un premier temps que le repose-poignet du Strike Pro est hautement symbolique puisqu’il est trop court. Ainsi, les paumes ne pourront pas prendre appui dessus ; le début des paumes repos d’ailleurs directement sur le bureau. Il sera donc tout à fait appréciable de lui adjoindre les services d’un vrai repose-poignet. Nous lui avons collé un Kamaz d’Attitude One, dans ce cas, le confort est tout simplement royal. Il n’en reste pas moins que, d’un point de vue purement ergonomique, il reste préférable de taper les poignets en suspension au-dessus du clavier. De plus, l’inclinaison globale du clavier est bonne, mais à la Ferme, nous l’avons préféré pattes de surélévation en place. Dans ce cas de figure, l’axe poignet-avant-bras est relativement à plat et génère un bon confort.

Le Strike Pro nous est arrivé à la Ferme en switches rouges. De fait, vous imaginez bien que nous allons retrouver les sensations procurées par ces dits switches. De fait, nous avons, à notre sens, les switches rouges sont les meilleurs. D’une part, il s’agit des plus souples, linéaires, ils ne demandent ainsi pratiquement pas d’effort à la descente. Le ressort à la remontée est juste ce qu’il faut, mais il n’a pas le mordant, l’énergie des ressorts des switches noirs. Les touches qui, lors de la vidéo, donnaient l’impression d’être plus larges, ne le sont pas en réalité. En effet, seul le bord, l’arête de la keycap est plus franc. Cela agrandit finalement la surface puisqu’elle ne possède ainsi par d’arrondi. Force est de constater que cela donne de meilleurs sensations à la frappe. Cela est à mettre sur le compte d’une sorte d’émulation, de plus psychologique puisque l’on voit des touches plus larges. On gagne donc presqu’inconsciemment en rapidité et en précision. En jeu, la réactivité ne rencontre que la limite de la vitesse de déplacement des doigts. Les touches multimédias sont pratiques, mais restent de l’ordre du gadget. Gadget utile, cela dit. Les macros sont en revanche un peu la déception sur le Strike Pro. En effet, elles sont cantonnées du côté des flèches. Cela contraint largement leur utilisation. Pour les joueurs tels que nous, férus de EDFS, les macros seront trop loin pour être réellement utiles. Les touches de F1 à F2 permettront de gérer la volée la vitesse de polling rate et de temps de réponse des touches.

La question du bruit est évidemment prégnante avec un clavier mécanique. En effet, jamais un clavier mécanique ne pourra être silencieux. Cela dit, le Strike Pro est un bon élève à ce niveau. La plaque d’habillage sous les keycaps participe du bruit mat que le Strike possède. Il évite aussi l’écueil du bruit de ressort des double shot. La barre Espace notamment maintenue par une épingle produit un bruit mat. L’intensité du rétro-éclairage est bonne, et le fait qu’il soit en double couleur lui amène une petite touche de design supplémentaire. En fait, celui-ci a évidemment du mal à éclairer le marquage du bas des keycaps, mais tous les claviers rétro-éclairés rencontrent le même souci.





Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 10 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 72,99 €
dispo. dans 7 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 74,35 €
dispo. dans 17 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 79,88 €
dispo. dans 18 boutiques

Logitech Wireless Combo MK330
Prix mini : 30,75 €
dispo. dans 13 boutiques