Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1340 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Intras Audio-Technica ATH-CKX7iS

Article
Rédigé par Glork
Publié le 14 Février 2014
Page: 3/4



Si nous abordons toujours la question du confort avec les autres types de casques, il est certain qu’avec un intra, la sensation est totalement différente. En tous les cas, clairement, il suffit de s’adapter au fait qu’un intra, c’est dans les oreilles. Il faudra passer par la case : appuyer fort pour que l’ensemble intègre bien l’oreille. Ainsi, il génère une excellente isolation. Cela s’accompagne forcément d’une sensation oreille bouché. Pour le coup, c’est plutôt bon pour profiter seul de sa musique, moins pour l’environnement. Evidemment, si vous êtes un utilisateur de transport en commun, cela a son avantage, mais nous, Fermiers, utilisons nos VTT, tracteurs et autres moyens de transport. En tous les cas, avec la virgule silicone, le casque se cale parfaitement dans l’oreille et il ne bouge pas d’un poil.
En effet, chez certains autres, il est nécessaire de procéder parfois à des réajustements, ici, c’est inutile. Il est comme collé dans l’oreille, aidé en cela par le fait que l’oreillette est montée sur pivot. Elle peut donc se prêter parfaitement à la forme du canal auriculaire. En outre, la virgule réalise une sorte d’étanchéité supplémentaire. Bref, une fois que l’utilisateur se fait à l’intra, rien à dire. Nous restons, quant à nous, plus en adéquation avec les circum, mais c’est vraiment une affaire de goût et si un lecteur nous affirmait qu’il préfère le confort d’un intra, il aurait bien raison.

En tous les cas, au niveau du son, cet ATH- CKX7iS est une excellente surprise. En effet, la prestation est d’un excellent niveau. En passant sur notre premier DAC, le Mini-I, frais, précis et chirurgical, l’intra d’Audio-Technica promeut une belle restitution. En effet, s’il manque un tant soit peu de finesse çà un niveau du spectre, il n’en reste pas moins que l’ensemble est plus que satisfaisant. D’une part, la ligne basse est grasse à souhait, c’est çà dire qu’elle bénéficie d’une belle rondeur, et celle-ci est accompagnée d’une puissance qui lui sied bien. On pourra tout de même lui reprocher un léger manque de finesse, on retrouve bien de la subtilité, mais un niveau supérieur aurait été le bienvenu.
Il faut toutefois avouer qu’au niveau des intras, c’est la ligne de basse la plus propre que nous aurons eu l’occasion d’écouter (1964 compris, certes peut-être pas dans les meilleures conditions, mais pour le coup, ils prennent le prix de vente dans les dents, avec fracture intégrale de la face maxillo-faciale). Le reste du spectre est franchement bien restitué, même si les médiums semblent un peu en retrait. En effet, ils sont relativement présents mais ils manquent un peu de richesse. La finesse dont ils auraient pu bénéficier est très légèrement étreinte par la partie basse du spectre. Les aigus sont nets, quoiqu’un peu en deçà que ce l’on pouvait attendre du ATH-CKX7iS. Ils sont bien loin d’être mauvais, mais il leur manque un peu de délicatesse et de douceur. Attention, il est important de noter que nous sommes face au meilleur intra que nous avons eu l’occasion de porter et d’écouter. Malgré tout ce que nous avons écrit, l’intra d’Audio-Technica est certainement et sans coup férir le meilleur, le plus équilibré, quoiqu’un peu porté sur les basses.

En arrivant sur l’Essence One, le niveau de chaleur augmente. On se retrouve face à une restitution, certes, plus chaleureuse mais aussi moins précise. En effet, la tonalité d’ensemble retrouve un peu plus de corpulence et de profondeur. Mais cela s’accompagne aussi d’un niveau un peu inférieur de subtilité en ce qui concerne les aigus. Ils n’ont pas autant de force et de précision qu’avec le Mini-I. Cela reste d’un très bon niveau mais cela reste aussi tout à fait sensible et audible. Les médiums qui profitaient d’un excellent niveau de précision deviennent aussi un peu moins précis. En fait, ils se laissent enfermer par la ligne de basse globalement plus caverneuse. Indéniablement, l’ATH-CKX7iS propose une performance moins agréable qu’avec le Mini-I. C’est un casque vivant, peut être un poil un peu trop, qui s’accorde mieux d’une source un peu fraîche.

Il est avant tout destiné à une utilisation nomade, donc sur source… Nomade. C’est pourquoi nous l’avons passé sur notre super téléphone. Concernant le super téléphone, chacun sera, bien évidemment juge, il s’agit de notre Lumia 820 de tous les jours. Etant donné la connexion filaire, nous gardons la possibilité de modifier le spectre en passant par l’égaliseur. Nous conservons aussi le Dolby Headphone qui enrichit la restitution. C’est évidemment moins naturel, mais il le fait de manière judicieuse. De fait, l’ATH-CKX7iS s’adapte bien à cette source nomade.
Ici, une fois les réglages habituels mis en fonction, on se retrouve avec un casque chaleureux, quoiqu’un peu dur dans le haut du spectre. Il reste à la fois profond et précis. Les basses sont bien rondes (un peu trop), les médiums s’expriment bien, les aigus sont précis mais on pourra leur reprocher une attaque piquante. Une fois encore, ils manquent de douceur, ils sont, au final, assez sévères. En outre, l’isolation qu’il procure permet de profiter de la précision d’ensemble du casque. Bref, sans s’éterniser, cet ATH-CKX7iS est l’intra qui nous aura réconciliés avec ce type de casque. Il nous restera à s’habituer au confort particulier des intras, mais indéniablement, Audio-Technica nous fournit là un intra qui mérite que l’on s’y intéresse. D’autant qu’il s’accompagne d’un prix de vente tout à fait raisonnable. Ce qui vient entériner tout le bien que nous pensons de ce casque. Il se trouve assez facilement autour de la soixantaine d’euros.

En ce qui concerne l’utilisation vidéo-ludique, la bonne qualité de son de l’ATH-CKXi7S permet d’obtenir un bon résultat. En effet, malgré une ligne de basse relativement importante, l’équilibre est bon. Cela permet d’obtenir une bonne expérience. L’environnement est bien restitué, de façon précise et avec un beau niveau de découpe. En effet, il n’y a pas d’effet de chevauchement sur le spectre. Que ce soit du côté de la bande son musicale ou des voix, l’ensemble est net. Les explosions sont puissantes, la bande son musicale garde une belle musicalité. Il est bien aidé par sa précision tout à fait satisfaisante. Les voix sont bien au-devant et la spatialisation est tout à fait appréciable. En jeu, c’est la même chose, ligne de basse relativement puissante, et précision sont à mettre à son crédit. Enfin, le micro remplit son office en conversation téléphonique. Il fonctionne sans aucun souci, il ne demande même pas à être approché de la bouche, sauf en environnement bruyant.





Les nouveautés


Football Manager 2016
Prix mini : 29,31 €
dispo. dans 6 boutiques

Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 4 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 32,00 €
dispo. dans 4 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,30 €
dispo. dans 5 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques