Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1170 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Lioncast LX18

Article
Rédigé par Glork
Publié le 04 Mars 2014
Page: 3/4



Si le LX 16 n’avait pas été au top du confort, la question est tout autre avec le LX18. En effet, il évolue très positivement par rapport à son petit frère à ce niveau. En effet, d’une part, l’arceau, large, n’a finalement que peu de poids à répartir. Il ne pèse vraiment pas lourd, cela facilite d’autant la tâche. Les oreillettes possèdent des ouvertures larges, laissant une belle place aux oreilles. Se rajoute à cela une peau de pêche agréable au toucher. Nous avons vu plus doux mais le LX18 s’en sort plutôt bien. Il a évidemment le défaut de tous les circum fermés, il tient relativement la chaleur sous les coupelles. L’utilisateur aura donc les oreilles un peu au chaud. Rien de pire que les autres toutefois. Le LX18 réussit correctement l’exercice concernant la qualité du confort.

Le Lioncast LX18 ne se branche sur le PC que par l’intermédiaire d’un USB. A la connexion, il a de suite le même défaut que le LX16, il souffle, quel que soit l’USB choisi. Encore une fois, le souffle disparaît une fois la source sonore envoyée, mais elle reste un poil audible sur les bandes son de DVD et autres films. Sur l’écoute musicale, il possède la même signature que le LX16. Il est bien mais bien porté sur les basses…mais de façon bien plus sensée et maîtrisée. En effet, indéniablement, il possède une grosse ligne de basses. Celles-ci sont corpulentes, caverneuses et profondes. Le LX18 parvient en revanche à bien mieux les maîtriser.

Attention, cela reste une maîtrise globalement bonne, nous ne sommes pas sur de la grande qualité audiophile. Cela dit, il reste bien meilleur que son petit frère. Le reste du spectre ne souffre pas autant puisque la ligne de basse, bien que puissante, se canalise et évite l’écueil de l’écrasement. De fait, les médiums trouvent un peu de place pour s’exprimer et sans être un modèle de précision, d’ampleur, nous retrouvons quelque chose de bien plus homogène et sympathique qu’avec le LX16. Les aigus sont encore un peu le parent pauvre de l’affaire. Ils manquent de puissance et d’ampleur. Ils ont encore une tonalité un peu basse pour du véritable aigu. Si les basses ne descendent pas, eux ne montent pas franchement. La spatialisation est correcte, sans être particulièrement sensible. La scène est somme toute là aussi honorable. Cela dit, encore, une fois, il faut le reconnaître la performance est tout à fait honorable car il faut remettre les choses dans le contexte : 35 euros. Ce qui n’est pas, globalement, une grosse somme.

En passant sur une utilisation plus vidéo-ludique, sur une bande son un peu moins chiadée, le souffle réapparaît derrière les dialogues par exemple. Ce point est un peu regrettable, car au-delà de cela, la prestation reste globalement honorable. En effet, ici, on profite d’une belle ligne grave, profonde, qui profite donc bien aux explosions. Encore une fois, c’est un peu trop, puisque les tirs ont trop de corps. Ils contraignent un peu le reste du spectre, c’est dommage. Les voix sont tout juste au-devant de la restitution, elles bénéficient d’une relative subtilité. L’environnement est un peu à la peine, puisqu’il souffre du manque de puissance en ce qui concerne les aigus. Mais il reste tout à fait acceptable, les douilles aux abonnées absentes avec le LX16 retrouvent un droit de cité, un peu faible, certes, mais présent. Sur notre scène test, finalement, seule la bande son est un peu en retrait, elle semble traitée en arrière de la bande son voix/environnement. De manière générale, la prestation du LX18 est tout à fait acceptable sans être de haut niveau. En jeu, c’est mieux, il y a moins d’informations à traiter. Il est à noter que si la spatialisation était correcte en écoute musicale, elle monte ici d’un cran. Il n’en reste pas moins que nous avons entendu, écouté des casques nettement plus informatifs en jeu. Le micro remplit son office. La télécommande aura été utilisée de manière imparfaite puisque une seule molette nous aura servi, comme avec le LX16. Elle est préhensible, les molettes moins, et la diode est un peu trop forte, il faudra donc la masquer pour qu’elle ne gêne pas.





Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,31 €
dispo. dans 7 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,78 €
dispo. dans 5 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques