Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 771 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Ozone Onda Pro

Article
Rédigé par Glork
Publié le 02 Mai 2014
Page: 3/4



Etant donné que nous avons déjà testé les autres Onda, vous imaginez bien qu’en termes de confort, nous allons être face à la même qualité. En effet, si les autres Onda étaient confortables, celui-ci risque fort de l’être aussi. D’une part, l’arceau massif et bien moussé repartit bien le peu d’appui du Onda. Il ne faut pas oublier qu’il est relativement léger avec seulement 231 grammes. D’autre part, les oreillettes possèdent de larges ouvertures, nos oreilles y sont donc bien à l’aise. La mousse est ici un peu plus ferme, mais cela n’a guère d’incidence. Le clamping est à peine assez fermé. De fait, le maintien sur la tête est correct, mais sensible à l’inertie. Si vous bougez la tête rapidement, vous pourrez le mouvement du casque. Cela n’est en soi, ici aussi, pas gênant, dans la mesure où la connexion USB le laisse totalement captif. Il n’est pas question ici d’un casque polyvalent. Au niveau de l’isolation, l’Onda Pro est plutôt dans la moyenne basse, la faute au clamping un peu faible. Bref, la question du confort connaît une réponse plutôt positive.

Au niveau du son, à la première écoute, en ne passant évidemment pas nos DAC, c’est un peu la déception. En effet, l’Onda Pro propose une restitution assez marqué haut du spectre, fermée, presque fraîche. En écoutant d’un peu plus près, il s’avère que la ligne de basse est un peu faiblarde. Non pas qu’elle ne possède pas une petite subtilité bienvenue, mais elle manque clairement d’ampleur, de chaleur. Elle semble même être un peu loin, cela est à mettre au crédit de la relative fermeture de la scène. Pourtant, parfois, on sent bien qu’elle ne demanderait qu’à descendre un peu afin d’être plus caverneuse. Mais elle est comme retenue, c’est dommage. Pour autant, il ne manque pas de précision. Il est plutôt efficace à ce niveau. Notamment du côté des aigus qui bénéficient d’un représentation assez conséquente. Ils sont globalement puissants et nets. Du côté des médiums, c’est mitigé. Mitigé dans la mesure où ils sont eux-aussi bien présents, ils occupent une large place dans la restitution, mais ils sont ternes, très ternes. Ils font le job mais sans conviction, tout en présence mais encore une fois, sans vrai ampleur. Cela dit, l’Onda Pro fait preuve d’une belle précision. A priori, cette caractéristique est à mettre au crédit de la volonté d’Ozone de proposer un casque de jeu, non pas un casque d’écoute musicale. Clairement, s’il remplit correctement sa mission, il le fait de manière froide, plate, bref, l’écoute musicale n’est pas sa tasse de thé. Il y a nettement plus musicale, chaleureux et tout simplement beau pour le même prix, Flo et QH en tête.

En passant, en revanche, sur l’aspect du film et du jeu, là, l’Onda Pro gagne en qualité. En effet, il est nettement plus à l’aise à ce moment. D’une part, il profite de son Advanced X-Surround pour générer une bonne immersion. En effet, sans aller jusqu’à une véritable spatialisation 5.1 physique, il la renforce nettement tant sur la voie droite que sur la voie gauche. En fait, de façon concrète, il précise encore plus la spatialisation stéréo, mais aussi et surtout, il met largement en avant l’environnement sonore. Ainsi sur notre scène test, les douilles tintent vraiment fort, les cliquetis, bruits de réacteurs sont vraiment très découpés latéralement et mis en avant. C’est un résultat assez sympathique. Par contre, évidemment la bande son musicale en fait les frais, elle paraît bien loin derrière même si elle reste bien traitée. Les voix quant à elles ne profitent de cet aspect. Enfin, les explosions sont assez sèches, elles ne grondent pas, ne vibrent pas. Nous retrouvons là le comportement que l’Onda Pro avait en écoute musicale. En jeu, sur une partie, c’est aussi agréable. D’une part, les tirs sont particulièrement bien placés à droite ou à gauche, ce qui en fait un casque assez informatif. L’environnement est donc retransmis de manière puissante. Les voix des collègues en jeu restent au-devant et la voix de l’utilisateur est fidèlement reproduite. Et le Noise cancelling semble être efficace dans la mesure où pour une fois, lors de nos parties, personne ne s’est plaint de la présence de clavier mécanique sur le bureau.

Dernier petit mot concernant la télécommande, elle est bien pratique, mais elle est grosse. De fait, elle est un peu lourde et tire sur le câble. Cela n’est pas très pratique, d’autant qu’elle se dispense d’une pince, vous ne pourrez donc pas l’accrocher, elle persistera à se balader au gré de ses envies. Rien de bien méchant toutefois.





Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 4 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,21 €
dispo. dans 8 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,30 €
dispo. dans 5 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 32,00 €
dispo. dans 4 boutiques

The Division
Prix mini : 37,89 €
dispo. dans 7 boutiques