Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1571 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Portable Gigabyte P35W

Article
Rédigé par
Publié le 06 Août 2014
Page: 6/7



Comme pour ses concurrents au châssis très fin, le test de chauffe n’est pas la partie où ces machines se sentent le plus à l’aise : la faible épaisseur contraint la circulation d’air et les valeurs montent vite dès que le hardware est sollicité au maximum.

Pour rappel, notre protocole de chauffe consiste en :

CPU burn avec OCCT pendant une heure avec monitoring d’OCCT et Intel XTU.
GPU burn avec Kombustor pendant une heure, monitoring Afterburner.
Pour terminer, nous effectuons trois heures de Battlefield 4 en mode multijoueurs avec différents réglages. L’objectif est d’observer d’éventuels ralentissements et la fluidité en jeu.

L’ensemble de ces tests nous permet d’apprécier les conséquences de la chauffe sur le PC et observez les effets sur les fréquences du GPU et CPU.
Et pour ce test, la température de la pièce est de 26°C.



Avec une température moyenne de 89°C et la présence de throttle (baisse des fréquences due à la surchauffe), l’i7 a chaud et il le fait savoir en excitant la ventilation du portable. OCCT représente une utilision extrême et ne reflète pas les résultats en jeux.



Ingame, le throttle reste encore présent, mais à des valeurs suffisamment basses pour ne pas avoir d’incidence sur la fluidité du jeu.



Une fois encore, la 870M s’en sort très bien malgré le piège du châssis ultra fin. Après une heure de Kombustor, la température est complètement stabilisée à 88°C. Comme vous pouvez le voir sur l’impression d’écran, aucune baisse de fréquence à signaler.

À l’issue de ce test de chauffe, nous n’avons pas décelé d’autres éléments notables d’un point de vue des performances et cela pendant de longues heures de jeux.

En utilisation hardcore, il est à noter tout de même un point chaud sur la partie haute du châssis au niveau du bouton de mise sous tension. Quand l’ordinateur est à pleine charge pendant plusieurs heures, cette partie devient particulièrement chaude (environ 65 °C relevé avec un thermomètre conventionnel).
Dernier point abordé dans le début de ce test, les fentes d’extraction situées sur la tranche arrière sont curieusement légèrement orientées vers le bas. L’air chaud est donc évacué vers le support au lieu d’être évacué horizontalement. Cela n’empêche pas le PC de fonctionner à pleine charge.

Les nuisances sonores, quant à elles, sont dans la lignée des portables de jeu ultra fin. C'est-à-dire quasiment fanless en bureautique, mais dès que la charge augmente, le bruit de la ventilation se fait clairement entendre. Le bruit est dans la lignée de ce type de châssis. Pour une meilleure expérience de jeu, nous vous conseillons l’utilisation d’un casque.




Comme pour les autres châssis ultra fin, le manque de place ne permet pas d’embarquer une grosse batterie. Celle du P35K V2 a une capacité de 75.81 Wh et lui permet des résultats qui le place dans la moyenne de ses concurrents.



Les nouveautés


HP ProBook 470 G3 (P4P73EA)
Prix mini : 629,00 €
dispo. dans 5 boutiques

Dell Vostro 3559-Y1KVM
Prix mini : 499,00 €
dispo. dans 6 boutiques

Asus W10 ROG GX700VO-GC009T
Prix mini : 3483,00 €
dispo. dans 7 boutiques

Lenovo G70-35 (80Q50011FR)
Prix mini : 339,00 €
dispo. dans 5 boutiques

HP ProBook 450 G3 (T6P76EA)
Prix mini : 613,04 €
dispo. dans 4 boutiques