Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1102 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque ROCCAT XTD Stereo

Article
Rédigé par Glork
Publié le 06 Janvier 2015
Page: 3/4



Le XTD Stéréo est identique sur le plan physique au XTD Digital. De fait, il propose un niveau de confort similaire. Il fait reconnaître que le confort est bon, voire très bon. En effet, d’une part, l’arceau dispose d’un bon coussin de mousse. Le casque, d’un poids raisonnable, ne pèse pas sur la tête. L’arceau dissipe bien l’appui. D’autre part, les oreillettes possèdent de grande ouverture. Ainsi les grandes oreilles trouveront une bonne place pour s’épanouir, sans qu’elles ne frottent sur les bords. Le clamping est juste suffisant, le casque ne serre pas trop la tête, à peine assez. Cela dit, il est aidé par un poids contenu, ce qui lui permet de ne pas avoir une grande inertie lors de grands mouvements de tête. Il bouge peu, sauf en cas d’abus. Le tissu est plutôt doux au contact, cela participe encore du bon confort du XTD Stéréo.

Il reste la question essentielle de la qualité de son de ce ROCCAT XTD Stéréo. En effet, le Digital nous avait douché à la première écoute, il demandait vraiment à passer par l’égalisation pour obtenir un résultat de bonne qualité. Avec le XTD Stéréo, dès la première écoute, il fait valoir de bons arguments. En effet, il semble de suite bien plus équilibré que le 5.1. Il ne demande pas à aller se jeter dans l’égalisation pour obtenir un rendu plus qualitatif. Il faudra par contre s’habituer un peu car la restitution n’est pas complétement neutre avec un aspect médium-haut assez prononcé.

Une fois n’est pas coutume, nous avons commencé avec le Mini-I dont l’aspect frais et analytique convient bien au Kave XTD Stéréo. La précision est bonne, le spectre bien défini. Les aigus sont très présents, sans excès. Ils sont un peu secs et percutants, mais ils restent de bonne qualité, sans agressivité. C’est un bon point à ce niveau. Les médiums profitent, eux-aussi, d’une forte présence, c’est très sensible avec les voix féminines. Cela dit, le rendu est sympa, on ne peut pas lui reprocher de ne pas mettre de vie de ce côté. Les basses sont, finalement, un peu, non pas le parent pauvre, tout simplement un peu en retrait. Elles passent relativement en arrière du reste du spectre. Clairement, c’est un peu à contre-courant de ce qui se fait aujourd’hui. Elles ne manquent pas de dynamisme, en revanche, la subtilité n’est pas leur fort. Toutefois, on s’en accorde bien car sa force est ailleurs, sur le spectre supérieur. Indéniablement, c’est un casque intéressant. Il permet de redécouvrir des morceaux qui auraient pu être maltraités par un rendu trop basseux. Avec l’Essence One d’Asus, nous retrouvons cette prédominance du côté haut. Toutefois, les aigus très présents et un peu secs s’adoucissent un peu. Ils perdent cependant l’aspect précis, ample qu’ils avaient avec le Mini-I. C’est moins agréable, sans pour autant démériter. Les médiums conservent la place en avant qu’ils avaient. Puissance et précision sont globalement au rendez-vous. Attention, nous avons vu nettement mieux, mais le Kave propose une écoute intéressante, à n’en pas douter. Du côté des basses, avec l’Essence, le Kave se creuse. Elles sont plus profondes, plus rondes et se précisent. En effet, le casque travaille mieux, gère mieux la ligne qu’avec le Mini-I, trop froid. Ce que l’on perd du côté de la ligne aigu, on le récupère du côté des basses. Bref, il reste un casque dont l’équilibre, axé vers le haut, est plus qu’honorable. Pour le coup, c’est plutôt une bonne surprise. La scène est tout à fait correcte avec les deux DAC, elle immerge correctement. La spatialisation est un peu plate mais elle fait le boulot.

En utilisation vidéo-ludique, le Kave XTD Stéréo permet de profiter à fond de l’environnement et des dialogues du fait de sa prédisposition sur le spectre haut. Les détails, cliquetis de chaîne, grincements, douilles sont bien avant. Les dialogues sont parfaits, présents, fins et bien au-devant. En revanche, sur notre scène test, il ne percute pas du côté des tirs et des explosions. A ce moment, il est même plat. Ce n’est pas forcément un échec dans la mesure où les basses peuvent avoir une fâcheuse tendance à écraser le reste. Là, ce n’est pas du tout le cas. Le rendu est agréable, car l’immersion reste bonne, la force de l’environnement y participe grandement. Mais si vous cherchez un casque rond, gros, baveux, dites-vous bien qu’il ne fera que le strict minimum sur les basses. Le constat est identique en jeu. Cela dit, cela devient nettement un atout, car n’étant pas « pollué » par les grondements et autres sons graves, il est très informatif. Dans ce cas de figure, film ou jeu, la spatialisation est plus présente, plus détectable. Encore une fois, c’est un casque un peu à contre-courant, mais qui le fait bien et qui devient appréciable avec le temps. Il dispose ainsi d’une bonne polyvalence. Du côté du micro, rien à dire, ça marche bien. La télécommande, quant à elle, est pratique, mais la molette est sensible. En frottant contre le pull, une ou deux fois, nous nous sommes retrouvés avec le son au maximum.





Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 4 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,23 €
dispo. dans 8 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 29,99 €
dispo. dans 5 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques