Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1221 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier mécanique QPAD MK-70

Article
Rédigé par Glork
Publié le 18 Février 2015
Page: 3/5



Le MK-70 est un clavier mécanique équipé de switches MX Cherry, nous allons donc retrouver la facilité de ces switches. En effet, équipé de rouges, le clavier a, là, les switches les plus souples. Il suffit de les effleurer pour les activer. La contrepartie évidente de ce type de switches est une forme d’intolérance à l’erreur. Comme nous l’avons précisé dans de nombreux tests, ils sont parmi nos préférés, voire nos préférés, mais il n’est pas possible d’être imprécis. Dans ce cas, automatiquement, la frappe est retransmise en direct, de fait, si l’utilisateur rate le coche, et touche plusieurs keycaps, l’erreur de frappe est systématiquement répercutée. Ils sont donc faciles, souples, agréables, mais exigeants. Pour le reste, en termes d’utilisation quotidienne, ils sont très confortables car l’appui faible demandé pour enfoncer le ressort est reposant. Pour autant, effet du ressort, la keycap remonte en repoussant, légèrement, le doigt. Le résultat final est que la frappe n’est absolument pas une contrainte. Et comme souvent, rares sont ceux qui, après avoir goûté au mécanique, en reviennent. Il y en a, mais le bénéfice est très souvent tellement immédiat que le retour en arrière reste à la marge. En ce qui concerne le reste de l’utilisation, nous l’avons placé à plat, sans pattes de surélévation en place. Dans ce cas de figure, l’inclinaison est bonne, il permet de conserver un bon angle dans l’alignement poignet/avant-bras…même si nous avons une furieuse tendance à l’utiliser en dépit du bon sens. En effet, nous rappelons comme toujours qu’il faut, d’un point de vue ergonomique, absolument avoir les mains en suspension au-dessus du clavier les avant-bras le plus à plat possible. Certainement pas vautrés sur un repose-poignet, comme nous le sommes habituellement.

En jeu, nous sommes face à un clavier équipé de switches rouges. De fait, la seule limitation n’est clairement pas la réactivité du clavier, mais la vitesse des doigts. Le clavier répondra aussi rapidement que vous pourrez aller. De toutes les façons, jouer avec du mécanique, c’est avant tout jouer dans d’excellentes conditions.

Les touches multimédias sont aujourd’hui un minimum sur la plupart des claviers et force est de constater qu’elles restent bien pratiques dans la grande majorité des cas. En effet, elles deviennent rapidement des fonctionnalités que l’on utilise rapidement et régulièrement. Du côté du rétroéclairage, il manque une plaque d’habillage sous les keycaps pour qu’il soit parfaitement homogène. Cela étant, les keycaps sont correctement illuminées, ni trop, ni trop peu, en tous les cas sur le niveau supérieur. En revanche, comme souvent, les keycaps doubles ne bénéficient pas d’un éclairage sur le bas, le switche coupe l’éclairage de la diode. Cela est assez visible, mais n’est pas plus important que sur d’autres claviers de la concurrence. Du côté des keycaps, nous avons un plastique ABS classique marqué au laser. Le revêtement est très doux au toucher, agréable au contact. Si le marquage ne souffrira pas, malheureusement, le lustrage des touches arrivera assez vite. Dernier point spécifique à l’utilisation, switches rouges et mécanique impliquent un niveau de bruit tout à fait relatif. Le MK-70 s’en sort cependant avec les honneurs. D’une part, les stabilisateurs type Costar lui permettent d’éviter le bruit de ressort typique des keycaps doubles, d’autre part, de manière générale, il reste relativement « silencieux ». Le bruit généré reste donc acceptable, quoiqu’un peu axé sur les aigus, en comparaison du Novatouch que nous utilisons au quotidien. Son prix de vente qui tourne autour de la centaine d’euros, juste en dessous exactement, 99.90€. Il est donc à la fois un peu cher et pas tant que cela. Il permet de goûter aux joies du clavier mécanique rétroéclairé pour un prix, somme toute, relativement raisonnable, mais au passage, comme nous l’avons déjà souligné, il perd beaucoup de ses fonctionnalités. De fait, au regard de sa simplicité, il n’est pas particulièrement bien tarifé. Il n’est pas difficile de trouver un autre clavier, mécanique lui aussi, un peu plus bon marché, notamment du côté du Strike Pro d’Ozone. Enfin, notons que s’il s’agit, a priori, d’une production Ione, sur les forums spécialisés, il appartient à la catégorie des claviers Ione qui ont une réputation globalement positive, a contrario de certains autres. C’est aussi à prendre en compte dans la balance. Bref, au final, même s’il n’est qu’un clavier parmi d’autres, car indéniablement, les prétendants sont aujourd’hui nombreux, il ne démérite clairement pas.





Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 10 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 65,69 €
dispo. dans 8 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 63,99 €
dispo. dans 20 boutiques

Logitech Wireless Combo MK330
Prix mini : 32,00 €
dispo. dans 15 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 14 boutiques