Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1243 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque ASUS Strix 7.1

Article
Rédigé par Glork
Publié le 01 Avril 2015
Page: 2/4



Le casque a un look connu puisqu’il ne s’éloigne pas du tout du Strix stéréo. En revanche, dès la prise en main, il semble avoir légèrement abusé des stéroïdes et autres anabolisants tant il a crû. C’est particulièrement visible en le plaçant sur la tête, c’est un casque énorme et lourd. Au niveau de la finition, le Strix 7.1 est dans le haut du panier. Les ajustements entre les différentes parties sont précis, aucun souci du côté des ébavurages. Bref, c’est du joli travail. Encore une fois, c’était effectivement le cas avec le Strix stéréo, c’est du côté des matières que ce Strix 7.1 se place un peu en deçà de la concurrence. En effet, Asus utilise toujours ce plastique granuleux brillant. Il n’est pas de mauvaise qualité, le problème n’est pas là, mais il valorise moins le casque que l’utilisation de métal, d’aluminium voire même de soft-touch. D’autant que ce plastique est assez sensible aux rayures. Cela dit, vu son utilisation exclusive devant l’écran, c’est relatif.

Au niveau de l’arceau, Asus reprend l’idée du Strix avec un arceau scindé. Son dessin est tout en courbes et en arêtes. Clairement, cela change de l’ordinaire. Pas de réglages au bout de l’arceau, le système est constitué d’une bande de plastique souple, recouverte de skaï, de patins de mousse et doté d’une jolie surpiqure. Cette bande est équipée d’élastiques qui permettent donc d’offrir une suspension. C’était déjà le cas avec le Strike et ce type de maintien a largement fait ses preuves avec le Siberia. La fourchette est ajourée et accueille la platine d’oreillette, elle est aussi monté sur pivot. Cela lui laisse donc un peu de liberté angulaire. Comme sur le Stéréo, la platine est en plexi et laisse donc admirer une partie des HP. Ceux-ci s’ornent de rondelles bleues et oranges. Histoire d’apporter une esthétique sortant un peu de l’ordinaire. Les oreillettes disposent d’une ouverture rarement vue aussi grande. La mousse est recouverte de skaï et les HP sont protégés par une toile acoustique orange. Sur l’écouteur droit, nous trouvons le départ du câble et la connectique spécifique à la perche de micro. Le câble est gainé et se termine par un HDMI.

Le module de commande opte pour une forme hexagonale, il se pare d’un peu de soft touch sur les pieds et du même plastique granuleux que le casque. Sur les pans arrières sont placées les connexions HDMI casque et enceintes, ainsi que l’USB reliant le module à la machine. Sur le dessus, nous avons un bouton circulaire de réglage du volume. Il est accompagné d’une série de boutons rectangulaires et d’une imposante série de fenêtres rectangulaires sur le dessus. Ces derniers permettront d’identifier le niveau de volume grâce à des diodes. Le bouton de volume général pourra régler indépendamment les canaux sélectionnables à l’aide du bouton placé sur le pan de face. Sous le module, nous avons des patins en caoutchouc antidérapant et, au centre, d’un curseur d’activation ou de désactivation de la réduction active de bruit.











Comme vous avez pu le constater, le Strix 7.1 est techniquement relativement avancé, notamment du côté du module qui apporte un plus, sur la papier. Le casque, quand à lui, est un modèle circum-aural de conception fermée. Il embarque cinq HP par oreillette répartis comme suit :

un 40 mm pour l’avant
un 30 mm pour le centre
un 20 mm pour le côté (droit ou gauche en fonction de l’oreillette)
un 20 pour l’arrière
un 40 mm pour le sub

Les HP sont tous au néodyme. L’impédance est de 32 Ohms et le spectre couvert court de 20 à 20000 Hz. La connexion s’effectue par l’intermédiaire d’un USB, en revanche le casque se connecte à son module en HDMI. Et Asus fournit un adaptateur HDMI vers 3,5 mm pour ceux qui souhaiteraient en plus brancher le module sur des enceintes 5.1. Enfin, le casque reçoit l’aide d’un système de réduction active de bruit, ENC, qui promet pas moins de 90% d’atténuation. Le casque est lourd car il est pesé à 311 grammes, ce n’est pas rien. Le Strix dispose de son module individuel et celui-ci ne demande pas de pilotes. C’est un bon point car il suffit de brancher l’ensemble et c’est de suite parti.



Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,23 €
dispo. dans 6 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 36,69 €
dispo. dans 4 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 29,99 €
dispo. dans 4 boutiques