Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1446 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier Mad Catz S.T.R.I.K.E. TE

Article
Rédigé par Glork
Publié le 20 Avril 2015
Page: 2/5



La finition du clavier est très bonne. Nous n’avons qu’un seul défaut, relativement limité. La coque châssis ne s’ajuste pas parfaitement sur la partie centrale. Pour le reste, le plastique employé pour le châssis justement est de bonne qualité, rigide et uniforme dans la teinte. La partie supérieure est recouverte de soft touch très doux au toucher.

Le clavier est un modèle Azerty complet au layout ISO, les touches sont au profil haut, rien que de très normal. Le design du Strike est très plaisant, il fait la part belle aux lignes biaises, aux séparations physiques entre les différentes parties. Une encoche sur la partie supérieure ressemble à s’y méprendre à une poignée. Cela dit, l’ouverture est un peu fine pour véritablement y glisser les doigts. A gauche de cette partie, sur un pan légèrement relevé sont placées les macros, le bouton Mode et le bouton curseur de blocage Windows. Du côté des touches alphanumériques, Mad Catz a choisi un marquage assez carré, moins classique que de coutume mais plus séduisant que celui de Razer par exemple. La barre Espace est la plus remarquable. D’une part, elle opte pour un format large avec une découpe particulière, et est orné de stries de couleurs et en profondeur. La touche de fonction est elle aussi décorée de la marque de griffe. Elle va permettre d’activer les commandes doubles situées sur les touches de fonction. Nous retrouvons les fonctionnalités supplémentaires classiques, à savoir : morceau précédent-lecture/pause-morceau suivant-mute et volume +/-. Du côté de la gestion du rétro-éclairage, a priori, le Strike offre deux séries de deux touches : F11-F12 et flèche haut-flèche bas. Le pavé numérique est visiblement séparé du reste du clavier. Le Strike offre une nouvelle série de macros autour des flèches. Au-dessus du pavé numérique, un rappel en lettres bleues est surmonté des diodes d’informations. Un liséré bleu finalise l’aspect esthétique. Les tranches ne portent rien ; pas de hub USB, ni de I/O audio. Sous le clavier enfin, nous avons cinq patins de caoutchouc ainsi que deux pattes de surélévation, caoutchoutées elles-aussi, y compris sur la face externe. Elles sont fixées à l’aide d’axes métalliques. Reste le repose-poignet qui est le même qu’avec le Strike classique, à la fois, plastique granuleux pour la majorité et aspect laqué pour ceux encarts placés sous les emplacements des paumes. Sur la droite, il se pare du coup de griffe.









Au niveau technique, le Strike T.E embarque donc des switches mécaniques de Kaihl, marrons avec clics sensible. Ceux-ci se rapprochent terriblement des MX Cherry marrons, pour ne pas parler de produits identiques. Le Strike nous annonce donc 50 millions d’activation, une pression nécessaire d’un peu moins de 60 cN. Le NKey-Roller atteint 30 touches. Il dispose de deux pavés de macros, portant le nombre de touches de macros à 12 sur 3 profils, donc 36 possibilités. Le rétro-éclairage est paramétrable par zones, trois au total. Les dimensions du clavier sont les suivantes : 448 X 149 X 35 mm pour un poids de 1408 grammes, un beau bébé.



Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 12 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 69,34 €
dispo. dans 8 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 73,09 €
dispo. dans 18 boutiques

Logitech Wireless Combo MK330
Prix mini : 32,00 €
dispo. dans 15 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 13 boutiques