Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1285 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris QPAD 8K

Article
Rédigé par Glork
Publié le 22 Mai 2015
Page: 4/5



Si la 8K est une nouveauté chez Qpad, la coque n’en est pas vraiment une. En effet, depuis la commercialisation de la 5K, la coque n’a pas évoluée, y compris avec la version Limited Edition de toute beauté au niveau des couleurs. De fait, nous sommes en environnement connu et la prise en main qui pouvait surprendre il y a quelques temps semble presque classique. Semble seulement car il faudra toutefois composer avec une souris qui reste de belle taille. En effet, posée à côté de notre Kone de tous les jours, la 8K fait légèrement massive et surtout très large. Ainsi, pour être concret, si la 8K est idéale en cas de prise en main de type palm, elle l’est un peu moins en claw grip bien que cela reste tout à fait envisageable. Elle n’est, en revanche, pas franchement la panacée pour un finger. C’est encore possible mais naturellement, eu égard aux dimensions de la 8K, on se retrouve sur une prise claw, avec la coque calée contre la paume. Elle est trop longue et trop large pour cela. Mais, si le joueur place sa main bien à plat sur la souris, il aura une souris quasi-parfaite dans ce cas là. La courbure de la coque le favorise de par sa relative platitude. Les doigts, auricualire et annulaire, trouvent un emplacement de choix sur les encoches situées à droite. Le pouce est lui aussi à l’aise avec un léger évidement sur la gauche. Enfin, le revêtement soft-touch est d’une exemplaire douceur.

Au niveau des boutons, la 8K est simplement aussi excellente que la 5K. En effet, les clics se parent de switches Omron, il n’y a donc pas grand-chose à en dire si ce n’est qu’on le retrouve aujourd’hui sur toutes les souris dignes de ce nom. Ils proposent un fonctionnement irréprochable avec un déclenchement ferme et sec, mais très facile, et une course courte, très douce. Les boutons latéraux, pas besoin de préciser le côté, la 8K n’en porte qu’à gauche, sont très bien placés. Ils tombent parfaitement sous le pouce. Là aussi, le comportement est irréprochable. Comme souvent, mais étant leur utilité, ce n’est pas trop grave, les boutons de DPI sont situés trop en arrière sur la coque pour être facilement préhensibles. De fait, pour aller modifier les DPI à la volée, il faut lâcher les clics. Cela dit, comme nous le disons, à part quelques perfectionnistes, une fois son niveau de DPI adapté trouvé, en général, on ne le change pas ou plus. La molette, quant à elle, n’est, pas plus qu’avec la 5K ou la 5K LE, à la hauteur de la souris. Elle fait le boulot de manière correcte, mais est à la fois un peu petite, trop caoutchouc et dispose de crans peu marqués. Le défilement est légèrement freiné sans être caoutchouteux, mais les sensations au final ne sont pas exceptionnelles. Rien de rédhibitoire cependant, mais les souris Qpad ne sont en général pas donné, un peu plus de soin sur ce point serait le bienvenu.

Le capteur est un laser à 8200 DPI sur lequel Qpad ne communique pas plus que cela. Nous avons bien les specs, mais sans en connaître la provenance. Cela dit, la 5K LE disposait de l’Avago 9800 à 8200 DPI, il est fort à parier qu’il s’agit du même capteur. De fait, en termes d’utilisation, nous n’avons rencontré aucune déboire, il est rapide, fluide, précis. Et comme toujours, il en propose bien trop, 2000 DPI nous siffisant largement.

Reste à parler de la glisse de cette 8K. La 5K et le 5K LE ont réussi plutôt facilement l’exercice, vous vous doutez donc qu’avec les mêmes gènes, il est quasi certain que nous allons retrouver les mêmes sensations. Et c’est, donc, bien le cas. De manière générale, la 8K est une souris facile à mouvoir. Sur notre 1030 XL Func, la glisse est très douce, avec juste ce qu’il faut de résistance pour que cela ne soit pas trop savonnette. Avec un peu de rodage, la 8K devrait encore amoindrir un peu le niveau de résistance. Sur le 9HD, la glisse est plus rêche mais très peu résistante. Le déplacement est extrêmement facile. En arrivant sur le Saitek Cyborg, comme souventle frottement est un peu plus important, le déplacement est légèrement moins aisé, mais cela s’accompagne d’une excellente douceur. Indéniablement, c’est un excellent couple. La 8K s’arrange aussi bien de notre vieux Nova Winner III. Elle ne parvient pas à totalement dissiper l’effet glue du début de mouvement, mais l’ensemble est plutôt lisse et facile. Cela prouve le bon travail des patins de la souris, car ce tapis, bien vieux maintenant, n’est pas des plus performants maintenant. Enfin, sur notre Noppoo tissu, nous avons une belle douceur, c’est l’aspect le plus marquant du tissu. Toutefois, c’est au prix d’une vraie résistance dans les déplacements. Ce n’est peut-être pas le plus adapté à la 8K.





Les nouveautés


Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 72,99 €
dispo. dans 6 boutiques

Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,33 €
dispo. dans 10 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 70,00 €
dispo. dans 18 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 71,24 €
dispo. dans 21 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 13 boutiques