Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1337 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Kit watercooling Raijintek Triton

Article
Rédigé par Glork
Publié le 18 Juin 2015
Page: 3/5



Le Triton de Raijintek est un régal à monter. Cela a, au moins, le mérite de poser les choses de suite. C’est un des plus faciles et accessibles au niveau de la mise en place. En effet, d’une part, il n’y a pas de prise de tête, griffes, backplate…laquelle prendre ? Ici, vous avez deux pièces métalliques de même taille, de même forme. Celle, qui porte le pavé de mousse, est destinée à l’arrière de la mobal. L’autre vient tout simplement du côté processeur. Ensuite, le placement de la backplate est simplissime puisqu’avec l’épaisseur de mousse, les vis qui traversent la carte mère tiennent toutes seules. Il suffit ensuite de mettre en place les vis à main, accompagnées de leurs petites rondelles plastiques d’isolation et de protection. Cela demande en tout et pour tout deux minutes, et boitier debout, s’il vous plaît. Le bloc maze/pompe s’enfiche parfaitement dans la plaque que l’on aura au préalable fixé à l’aide de quatre vis sur les vis à main qui maintiennent backplate. Etant donné que le bloc s’insère au millimètre, les vis de fixation tombent parfaitement en face de leurs pas de vis. Le bloc tient quasiment seul, il n’y a plus qu’à serrer et l’affaire est faite. SI cette partie du montage se passe avec une grande facilité, c’est plus compliqué pour le radiateur. En effet, celui est atteint d’un mal terrible : les tuyaux. Ces derniers sont en caoutchouc translucide souple, trop souple. De plus, ils sont assez longs. Le résultat est immédiat, ils se cassent et créent une obstruction, simplement comme un tuyau d’arrosage pincé. Du coup, il faut accompagner la courbure des tuyaux jusqu’au bout pour conserver une courbure compatible. Cela nous aura donc imposé un montage différent de nos AIO. Nous avons été contraints de le placer en façade, et de retirer donc les deux 140 d’aspiration du Carbride 540. Nous avons même dû placer les ventilateurs sur l’extérieur du boitier, retirant par là-même le filtre. Certes, nous aurions pu purger, c’est l’avantage certain de la modularité, et raccourcir les tuyaux, mais nous n’étions donc plus dans les conditions d’un AIO facile de montage et d’entretien.


Le Triton intègre le tableau comprenant le Kelvin S24, le Nepton 240 M, l’Aqua Changer et le H110 qui reste, encore et toujours, la référence. Il faut préciser pour ce dernier qu’il a l’avantage de la taille : 280 mm, ça aide !

Notre configuration de test est la suivante :

AMD FX9370
Asrock FX990 Extreme 9
8 Go Kingston Beast 2133 Mhz
MSI GTX 770 Lightning
SSD Patriot Pyro SE 256 Go
Western Digital 640 et 1000 Go
Cooler Master Silent Pro 1200 W
Corsair Carbride Air 540

Ajoutons que le FX 9370 est un sacré gourmant puisqu’il possède un TDP de 220 W. Il passera avec un 4,4 GHz sur tous les cœurs, c’est normal puisqu’il s’agit de sa fréquence d’origine. Reste à évoquer l’overclock de notre FX 9370. Celui-ci est déjà un monstre à dissiper en version normale. Il est, en outre, exigeant sur le vcore. De fait, en mode overclock, il ne demande pas moins de 1,55V (bios) pour être stable sur les 8 cœurs à 4,8 GHz. Ce qui va clairement mettre à mal la plupart des solutions de refroidissement, ventirad et AIO.



Les nouveautés


Cooler Master Seidon 120V Ver.2
Prix mini : 52,00 €
dispo. dans 8 boutiques

Corsair H75 Hydro Series
Prix mini : 78,00 €
dispo. dans 7 boutiques

LEPA AquaChanger 240
Prix mini : 71,90 €
dispo. dans 7 boutiques

Corsair H80i Hydro Series
Prix mini : 93,99 €
dispo. dans 6 boutiques

Corsair H55 Hydro Serie
Prix mini : 65,99 €
dispo. dans 7 boutiques