Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1243 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Corsair Void 7.1 Wireless

Article
Rédigé par Glork
Publié le 12 October 2015
Page: 4/5



Le VOID est un casque lourd, c’est indéniable. Il suffit de se remémorer le poids du casque : 371 grammes. C’est tout simplement l’un des plus lourds que nous ayons eu jusqu’ici. Pour autant, il ne subit pas son poids plus que de mesure. En effet, le pavé de mousse est épais et souple. Il réalise un excellent travail. Du côté des oreillettes, c’est aussi performant. Le tissu maillé est doux au toucher et le contact est donc « bienveillant ». En fait, le problème, car, à notre sens, il y en a un, réside dans le maintien sur la tête et sur son clamping. D’une part, ce dernier n’est pas suffisant, le casque ne serre pas et par conséquent, il est assez libre. L’effet positif immédiat est qu’il ne compresse pas mais qu’à ne pas compresser du tout, l’isolation n’est pas excellente. Il laisse passer assez nettement les bruits extérieurs. C’est un peu dommage, car l’aspect sans fil est un vrai plus si l’on a la bougeotte face à sa machine. Plus de fil qui s’emmêle, qui ne suit pas le déplacement. Du coup, s’il ne pèse pas, son maintien n’est pas des plus agréables. Le bilan du confort est, somme toute, un peu mitigé. Cela dit, si vous êtes un grand calme, il ne gigotera pas. Ajoutons pour terminer que le VOID est véritablement destiné à une utilisation sédentaire.

Sur le plan du son, ce qui nous intéresse avant tout, nous ne pourrons pas passer par nos DAC, connexion par USB oblige. A la première écoute, le VOID change la donne par rapport à ces prédécesseurs. En effet, si les HS ou les Vengeance devaient être égalisés pour obtenir une restitution de bonne qualité, ce n’est plus le cas avec le VOID. De suite, l’équilibre est meilleur, bien meilleur. Terminé l’aspect plat des séries précédentes, ici, nous avons un fonctionnement assez chaud et vivant. En écoute musicale, nous avons désactivé le Dolby Surround, qui teinte le rendu. Il pourrait presque rester activé mais il renforce un peu trop les voix au détriment des instruments. Certains pourraient ne pas envisager l’écoute musicale comme cela. C’est un des avantages du VOID, chacun pourra certainement trouver ce qui lui convient, en outre assez facilement. En effet, comme nous l’avons précisé dans le chapitre sur le soft, chaque rendu dispose de son égalisation préprogrammée ou d’une égalisation manuelle. Difficile dans ce cas de faire la fine bouche. Cela dit, au final, nous concernant, nous avons opté pour le Pure Direct et/ou Bass Boost en fonction des styles musicaux écoutés. Le Pure Direct amène une restitution assez sèche et relativement fidèle. Elle met moins en exergue la ligne basse, pourtant, de manière générale, le VOID est généreux de ce côté sans en faire trop (avec le Pure Direct). Il sera facile, pour quiconque souhaite une ligne de basse plus puissante et plus caverneuse, d’aller renforcer le rendu de cette ligne. En passant sur du Bass Boost, c’est tout le spectre bas qui se trouve renforcé, et c’est parfois moins pertinent. Les médiums, en Pure Direct, sont tout à fait présents avec précision, finesse et un beau timbre, notamment sur les voix. Seuls les aigus sont un peu en deçà puisqu’ils sont assez plats. La puissance est moyenne, mais c’est tout à fait honnête en termes de qualité. En fait, simplement en une phrase, le VOID est le casque de Corsair le plus équilibré, il dispose d’une bonne, voire très bonne qualité de son. Pour ce qui est de la spatialisation stéréo, rien à dire, c’est bon. Du côté de la tenue au volume, le casque ne sature pas. Il reste serein et maîtrise toujours sa restitution, c’est agréable. Ajoutons à cela que le niveau maxi est puissant, c’est sûr, mais reste « presque » raisonnable…en quelque sorte, un garde-fou. Tout au long de nos écoutes musicales, nous avons parfois rencontré un petit défaut. En effet, si le VOID n’est clairement pas sensible au souffle, sauf à mettre le volume maxi sans restitution, il génère en revanche un bourdonnement/grésillement qui, lui, est audible, y compris lorsque le volume est très faible. Dès que l’on atteint un volume d’écoute courant, il disparaît.

En utilisation vidéo-ludique, le VOID est séduisant, notamment en termes de spatialisation et d’immersion. En Movie Theater, Dolby Surround activé, sans aller jouer avec l’égaliseur (ce qui restera évidemment possible, histoire d’affiner encore le rendu à son écoute habituelle), le VOID est tout à fait sympathique. D’une part, il met en avant une jolie rondeur sur les basses et donc sur les explosions, d’autre part, la précision est bonne avec une jolie spatialisation. La découpe sonore est nette avec une rotation sensible de certains bruits de l’environnement. Sur notre scène test habituelle, l’immersion est excellente. Tout l’environnement est bien restitué, les tirs claquent fort, les douilles tintent bien avec une belle précision spatial. La bande-son musicale est à l’aise, elle est bien emportée en parallèle de l’environnement. Les explosions sont puissantes, sans trop d’excès. Les dialogues sont nets et bien en avant du reste de la scène. Nous avons là un bel équilibre. Le VOID est indéniablement dans son élément. Il est particulièrement agréable sur cette utilisation. Attention, la spatialisation est propre mais, comme toujours, elle n’atteint pas la qualité d’un vrai 5.1 physique. Il y a un placement net droite-gauche, un peu moins sensible sur avant-arrière, mais somme toute, ce n’est pas mal du tout car la rotation sonore est remarquable. En jeu, le constat, vous l’imaginez, est identique. En effet, la bande-son moins travaillée ne rencontre du coup pas de soucis. Le VOID est très informatif et c’est un plaisir de jouer avec. L’environnement est bien retransmis et, si les explosions sont bien présentes, elles ne perturbent pas la précision informative en jeu. Du côté de la voix, aucun souci non plus. Le VOID retransmet fort et clair.





Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,31 €
dispo. dans 7 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,78 €
dispo. dans 5 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

The Division
Prix mini : 29,99 €
dispo. dans 7 boutiques