Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1661 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Ecouteurs Noontec Rio S

Article
Rédigé par Glork
Publié le 17 Décembre 2015
Page: 3/4



Au niveau du confort, comme nous l’écrivons souvent, il faut accepter de se fourrer quelque chose dans les oreilles. Cela dit, les embouts de silicone sont très souples, du coup, ce n’est pas non plus si horrible que nous avons tendance à le dire. Ajoutons à cela que le poids des intra se ressent assez nettement, surtout après comparaison avec les HL-01.

Au niveau du son, les Rio S sont assez surprenants, et dans le bon sens. Certes, ils sont très portés sur les basses, mais la restitution est plutôt de bonne qualité, indéniablement. D’autant que nos premières écoutes ont eu lieu sur l’Essence One. Du coup, le Rio apprécie et rend bien la chaleur de ce DAC. La restitution est enjouée, chaude et très vivante. Dans le détail, les basses sont particulièrement puissantes et profondes. Elles sont assez percutantes et bien maîtrisées. Elles mettent en avant une nuance plus que correcte. Pourtant, cela ne marque pas le reste du spectre. Nous aurions pu craindre que la ligne basse contraigne un peu les médiums et les aigus. Ainsi, les médiums ont un bon rendu. Ils sont un peu soumis au régime de la signature en V importante. En effet, s’ils ne sont pas contraints, il n’en reste pas moins que la prédominance des basses et des aigus est nette sur l’Essence One. Les aigus sont très présents, c’est souvent le cas avec les intra. Ils n’attaquent pas trop l’oreille. Cela dit, ils sont assez secs et si l’on attaque un peu en volume, ils peuvent faire preuve de sibilance. Ils sont puissants du coup et donc peut-être un peu trop. Mais à volume raisonnable et censé, l’écoute sur l’Essence One est tout à fait agréable. En comparaison de l'HL-01, la restitution paraît moins équilibrée, beaucoup plus vivante et colorée.

Sur le Mini-I, la restitution est plus agréable car les aigus sont beaucoup mieux maîtrisés. Le Rio S, sur l’Essence One, semblait donc un peu en difficulté dans la gestion de son côté extrêmement enjoué. Les basses sont moins caverneuses, tout en restant cependant importantes et profondes. Mais la profondeur moindre permet d’affiner et surtout de laisser un peu plus d’espace aux médiums pour se lancer. La précision est donc plus fine et l’équilibre est meilleur. Attention, il ne l’est pas totalement car nous sommes toujours sur une restitution marquées. Mais elle est moins généreuse et donc au final plus agréable. Sur l’Essence One, le Rio S pourrait avoir une petite tendance à fatiguer à la longue. Il est assez exigeant sur la précision de la source.

Le comportement sur source nomade est bon. En effet, il s’adapte bien à nos différentes tentatives : IPod ou Neon N3. La restitution reste typée et axée sur les basses, de manière assez notable. Cela reste toutefois moins envahissant qu’avec l’Essence One (il demande, au final, vraiment, des casques dont le niveau de maîtrise est important, dans le cas contraire, il les déborde tout simplement). Les aigus sont présents eux-aussi avec une retenue bienvenue qui permet d’éviter globalement toute sibilance. Nous la retrouvons, en revanche, dès que le volume s’accroît sur des niveaux inintéressants. Les médiums sont corrects. Concernant, le comportement du Rio S sur la spatialisation, elle est tout à fait correcte. La largeur de scène est quant à elle plus que correcte car elle ne donne clairement pas l’impression de provenir d’un intra.

En utilisation vidéo-ludique, la puissance des basses s’étiole un peu. En effet, notre scène test est assez exigeante sur les infra et là, le Rio S peine un peu. Il manque un peu de vraie profondeur, d’un peu de descente pour que les explosions prennent toute l’ampleur qu’elle devrait prendre. Pour le reste, l’environnement est bien reproduit. Les aigus prennent parfaitement en charge les douilles et cliquetis. Les voix, malgré la signature en V, sont bien au-devant. La bande-son musicale reste un peu en arrière, mais au demeurant, rien de bien méchant. Il pourra être tout à fait utilisé dans cet exercice. Du coup, en jeu, il ne déçoit pas plus. En effet, avec une bande son plus dépouillé, il s’exprime bien.

Enfin pour terminer, abordons le fonctionnement de la télécommande. Noontec annonce une compatibilité qu’avec certains modèles parmi les plus emblématiques. Point de salut pour notre Android basique, Neon 3. Elle n’aura rien commandé. Sur l’IPod.



Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,31 €
dispo. dans 7 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,78 €
dispo. dans 5 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

The Division
Prix mini : 29,99 €
dispo. dans 7 boutiques