Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1415 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier Corsair K65 RapidFire

Article
Rédigé par Glork
Publié le 14 Juin 2016
Page: 4/5



Ce K65 est ergonomiquement et fondamentalement connu. La nouveauté se situe ainsi du côté de la course des switches. Cherry annonce une course plus courte que celle des switches que nous qualifierons de commun. Ces MX Speed restent sur un fonctionnement linéaire. Ils ne sont pas équipés de clic sensible, comme les marrons, et ni de clic tactile, comme les bleus. Nous pourrions ainsi dire que nous sommes face à du rouge raccourci. Si dans la vidéo de présentation, nous avions du mal à estimer au toucher la différence de longueur de la course sans autre référence que le K65 lui-même. Force est de constater que, posé à côté d’un autre clavier en switches rouges, le Rush G1 pour ne pas le citer, c’est relativement sensible. La question de la vitesse liée à cette course plus courte se pose donc. La réponse comporte deux aspects différents et pourtant très intimement liés. Il est indéniable qu’à vitesse constante, si la distance à parcourir est moindre, la durée du trajet est plus courte. Si A est à 10 kilomètres de B et à 20 kilomètres de C, à 80 km/h, la durée du trajet sera inférieure pour rejoindre B par rapport à C. Ça, c’est la théorie et cela ressemble fort à un exercice d’école primaire. Maintenant, dans cet exemple moisi, il est vrai, le gain de temps est notable. Mais quand on parle de clavier, il est question de millisecondes, de fréquence de réponse etc. Et s’il est indéniable que 1,2 mm reste plus court ou moins long, c’est selon, que 2 mm, la rapidité de l’utilisateur elle reste conditionnée par la vitesse de ces réflexes. En cherchant un peu, nous avons trouvé autour, pour un réflexe myotatique, de 35 ms, et 90 ms pour une activité volontaire (TP académie de Poitiers). Le clavier de son côté communique à 1000 ms, il remonte l’information nettement plus vite que ne peut le faire l’activité des doigts. Ainsi, sur une course de 0,8 mm plus courte, quel est le temps gagné ? Bien difficile à quantifier, et certainement très symbolique. Cela dit, en termes de sensation, indéniablement, comme le disions ci-dessus, la course plus courte influe directement sur le ressenti. La touche demande moins de distance pour être activé. Au final, nous avons effectué quelques tests de vitesse de frappe. Nous n’avons pas particulièrement amélioré notre rapidité ; en tous les cas, les quelques mots en plus à la minute ne sont pas particulièrement révélateurs. Mais répétons-le encore une fois, en termes de sensation, nous sommes plutôt à l’aise avec ce K65 et ses switches. Ils se rapprochent tant des rouges par le côté linéaire, la douceur des ressorts qu’ils apportent le même confort. Mais aussi la même exigence, la frappe doit être précise. En jeu, les sensations sont tout aussi bonnes. Peut-être certains cyborgs gagneront-ils quelques APM au final, mais encore une fois, le gain sera minime, pour ne pas dire symbolique. Sur le plan du confort, précisons que le repose-poignet est un plus même s’il n’est toujours pas plus pertinent de taper avec les paume reposés sur icelui. En effet, nous le précisions à chaque test clavier, mais ce n’est ergonomiquement pertinent. La pertinence consiste en une position précise : mains en suspension au-dessus du clavier, avec un axe le plus droit possible entre les poignets et les avant-bras. Il n’y a qu’en jeu où on peut se laisser aller au naturel. Toutefois, nous devons vous avouer que nous tapons aussi vautrés sur le repose-poignet, ce n’est pas bien…Nous le regretterons peut-être un jour, mais pour l’instant…De fait, le repose-poignet est le bienvenue mais il est un tout petit peu trop court pour les grandes mains. En effet, le début de la paume se retrouve sur la limite basse et cela ne permet pas de fournir la surélévation nécessaire pour que l’ensemble soit parfait. Mais évidemment, si l’utilisateur dispose de mains un peu moins grandes (que le L en taille de gants), il aura tout l’espace nécessaire. Nous avons aussi pris l’habitude de notre Glorious, plus haut, plus large.

Pour ce qui est du reste des fonctionnalités, il n’y a rien à dire, nous retrouvons les possibilités classiques du K65. Quelques commandes multimédias sont disséminées çà et là. Elles restent pratiques, notamment avec les deux boutons destinés au réglage du volume qui ne sont jamais bien loin. Le bouton de rétro-éclairage permet de réguler l’intensité. Mais dans les faits, elle ne sera jamais un problème dans la mesure où, avec ses diodes RGB, le K65 peut recevoir de douces couleurs. Il sera donc tout à fait possible d’éviter une couleur un peu éblouissante. Cela dit, comme toujours, les touches au marquage double peinent à être parfaitement homogènes. Comme de coutume, les keycaps restent en ABS doubleshot (moulage à double injection). La nature du plastique employé amènera inexorablement un lustrage des dites touches. Cela dit, la barre Espace sera moins touchée en raison de son revêtement type treillis. Pour limiter le phénomène sur les touches employés en jeu, il est judicieux de placer rapidement les touches au revêtement gomme. Ces dernières seront épargnées. Enfin du côté de la sonorité du clavier, c’est assez classique, nous obtenons un claquement sec, en cas de bottom-out sur la plaque d’alu. Les touches doubles et surtout la barre Espace claquent aussi à la remontée. En revanche, peu ou pas de bruit de ressorts à la frappe, il faut vraiment approcher l’oreille pour le percevoir. En tous les cas, il reste évidemment bien plus bruyant que notre Novatouche O’ringés quoditien. Terminons par la question du tarif, les prix concernant les K en RapidFire s’échelonnent de 129,99 euros à 169,99 euros. 129,99 pour un K70 sans diodes RGB, 139,99 pour notre K65 en RGB et enfin, 169,99 pour le K70 en version RGB. Quels qu’ils soient, les K ne sont pas donnés, c’est certain. Toutefois, notre K65 possède un avantage énorme : c’est certainement le seul TKL RGB en Azerty, équipé de surcroît des nouveaux switches MX. Toutefois, les tarifs se placent dans la zone haute, peut-être un peu trop haute.



Corsair Gaming K65 RapidFire RGB - Cherry MX Speed - Noir : comparer les prix

Corsair Gaming K65 RapidFire RGB - Cherry MX Speed - Noir

Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 12 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 69,34 €
dispo. dans 8 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 66,95 €
dispo. dans 16 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 14 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 73,09 €
dispo. dans 18 boutiques