Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 704 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test du Lapboard ROCCAT Sova

Article
Rédigé par Glork
Publié le 26 Juillet 2016
Page: 3/4



Il faut avouer que nous sommes plutôt satisfaits d’avoir un Sova sur les genoux. Il va nous permettre de profiter de parties, vautrés dans le canapé. En termes ergonomiques, force est de constater que le Sova est assez pertinent. D’une part, il se cale bien sur les genoux, et par conséquent il assez stable. D’autre part, en jeu, avec la souris, la position des mains et l’écartement des bras sont assez naturels. Ça l’est d’autant plus que son propriétaire utilisera le clavier côté EDFS ou ZSQD. En revanche, si l’on passe du côté flèches, la position est bien moins confortable, il faut effectivement obliquer le bras vers l’intérieur. Ce n’est pas inconfortable sur l’instant, mais en revanche, c’est beaucoup naturel et pourrait fort le devenir sur de longues séances. Etant donné que nous jouons sur EDFS, nous ne sommes pas confrontés au problème. Autre constat, pour taper du texte, Skype ou canal en jeu, le problème se pose aussi, de l’autre côté du coup. Cette fois-ci, le bras droit est obligé d’obliquer un peu trop pour aller atteindre le clavier. Il est possible de décaler légèrement le Sova vers la droite et donc de retrouver encore une fois une position plus naturelle. Cela dit, en jeu, si vous usez avec force et importance du texte, vous ne serez pas au mieux. Nous sommes face à un produit très spécialisé car en jeu, il est indéniable que nous ne sommes pas mal installés, loin de là. Bien calés dans le canapé, le Sova posé sur les genoux, les parties s’enchaînent dans de bonnes conditions. Il faut lui reconnaître toutefois un petit manque d’épaisseur dans les coussins. Ils sont, en outre, démontables, il se clipsent tout simplement sous le Sova. Il sera donc possible de les laver si le besoin s’en fait sentir.

Le clavier est, quant à lui, mécanique. Il accueille des switches que nous n’avons pas l’habitude de voir. Il s’agit de TTC, ce fabricant est assez commun en ce qui concerne les switches de souris par exemple et il dispose d’une gamme complète pour les claviers. Cette gamme reprend les caractéristiques des Cherry, les couleurs sont quasiment identiques, excepté les rouges Cherry qui deviennent chez TTC des jaunes. Nous retrouvons donc ici des switches marrons qui se comportent peu ou prou comme les marrons de Cherry. Ils possèdent donc un clic sensible à la descente et demandent plus ou moins 45 cN d’activation (plus ou moins car le fabricant indique dans les spécifications une variable de 10 cN). En tous les cas, à l’utilisation, ils ne nous ont pas déplu. Ils sont assez souples, avec un clic sensible particulièrement notable (plus qu’avec les marrons de Cherry). Ce dernier indique bien le moment de la prise en compte. En revanche, l’aspect sur lequel nous n’avons pas encore de recul, c’est la tenue dans le temps. A priori, le fabricant annonce sur son site internet équiper les plus grandes marques. C’est peut-être le cas, nous n’avons pas de souris de la marque mise en avant sous la main pour le confirmer ou pas. Le rétroéclairage est bleu, Roccat oblige. Il reste assez homogène et fait preuve d’une belle puissance. Trop, d’ailleurs, car il est légèrement éblouissant à plein régime. Heureusement, il dispose d’un réglage sur cinq niveaux intensités. Mais comme toujours, de manière classique, les keycaps au marquage double peinent un peu sur la partie basse. Ensuite, elles sont en ABS double shooted, elles se marqueront irrémédiablement à l’usure. Bon, les keycaps, ça se change. Un peu la même chose avec le tapis inséré dans le Sova, au même titre que le repose-poignet, ces éléments sont interchangeables. De fait, l’usure ne devrait pas poser de problème particulier, même s’il faudra remettre, par la force des choses, la main au porte-monnaie. Le tapis de souris ressemble à s’y méprendre à un Raivo, surface rigide. Ainsi, la glisse avec notre Kone Pure Optical de tous les jours est très souple, facile et douce. Nous sommes face à l’une des meilleures surfaces de Roccat. Le hub UBS permettra de brancher la souris, en revanche, le seul petit reproche que nous ferons concernant la souris provient de l’absence du rangement de son fil. Du coup, ça traîne un peu.

Au final, nous avons là un produit très spécifique, mais plutôt pratique et globalement bien conçu lorsqu’il est utilisé pour ce pourquoi il a été prévu. Lors de la news annonçant le produit, le débat s’est porté sur l’absence d’indépendance du Sova : il passe par un fil. Une batterie aurait effectivement une bonne idée, mais il est indéniable que le prix s’en serait ressenti. Et force est de constater qu’un câble de 4 mètres suffit largement. En effet, la question de l’éloignement de l’écran est un peu un faux problème : nous ne sommes pas beaucoup à plus de notre écran dont la diagonale est de 127 cm et la longueur du câble USB était largement suffisante. Il n’est en effet plus nécessaire de se placer à sept fois la diagonale de l’écran, ce qui semblait être la règle lorsque nous avions (enfin nos parents avaient) des écrans 4/3. La question du tarif est à la fois épineuse et simple. En effet, pour être clair, Roccat va commercialiser deux Sova. L’un, mécanique, le Sova MK que nous avons en test aujourd’hui, pour 199 euros et l’autre, le Sova, équipé d’un clavier à membranes, pour 149 euros. Dans les faits, si l’on regarde de près tout cela, il s’avère que, sur le mécanique, nous avons un clavier, une surface de jeu qui, si nous les prenions à l’unité chez Roccat, avoisineraient les 160-180 euros (un Ryos MK TKL pour 119 aujourd’hui - mais 139 à sa sortie - et un tapis pour environ 30-40 euros). Du coup, le tarif semble plutôt bien placé, et c’est d’autant plus le cas qu’au moment de ce test, la concurrence est réduite à peau de chagrin. Corsair travaille sur le sujet, mais pour l’instant, nous sommes encore dans l’attente des informations (même si nous avons déjà la proposition sur les genoux !). Bref, le Sova reste un produit ultra-spécifique bien conçu mais pour lequel Roccat prend un risque en changeant la provenance des switches. Il reste à espérer que ce choix ne lui soit pas trop défavorable.



Les nouveautés


Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,99 €
dispo. dans 11 boutiques

Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 72,99 €
dispo. dans 7 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 79,88 €
dispo. dans 17 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 74,35 €
dispo. dans 15 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 13 boutiques