Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1534 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Intras Mad Catz ES Pro 1

Article
Rédigé par Glork
Publié le 10 Août 2016
Page: 3/4



Comme de coutume, nous aborderons dans un premier temps la question du confort. Cette dernière sera relativement rapidement traitée car nous sommes face à un casque intra-auriculaire. De plus, comme vous l’avez vu sur la vidéo, l’ES Pro 1 dispose, à la fois, d’ailettes axées habillage et d’ajouts silicones prévus pour se positionner dans la conque. Ainsi, force est de constater qu’il n’est pas facile à chausser et que les ailettes ne sont pas totalement anodines dans le port du casque. En effet, elles alourdissent le port et c’est sensible dans les conduits auditifs. Toutefois, cela ne génère pas d’inconfort particulier. On ressent légèrement le bras de levier apporté par les habillages. En outre, les ajouts destinés à la conque de l’oreille ne s’insèrent pas seules, il faudra donc les accompagner et les placer manuellement. C’est un peu le lot commun de tous ces types d’ajouts, mais là, les habillages gênent un peu. De fait, avec la présence des ajouts, il est assez serré, et devient au bout d’un moment sensiblement présent. Même si nous ne sommes pas sous le charme des intra de manière générale, force est de constater que ce dernier ne se fait pas franchement oublier comme ceux dernièrement testés.

Nous avons évidemment soumis l’ES Pro1 au test de l’écoute musicale. Dans un premier temps, nous l’avons testé sur notre Essence One d’Asus. Rappelons rapidement que ce DAC est très chaud, très vivant qu’il peut parfois déborder le casque qui lui fait suite. Ici, clairement, ce n’est pas le cas. La raison en est assez simple, d’un côté, nous avons un DAC chaud, avec une ligne médiane-basse vivante, enjouée et puissante. De l’autre, nous avons un casque qui ne semble ne procurer qu’une restitution très sèche, très métallique. Ainsi, la ligne de basse est réduite à une portion presque congrue tant elle est, somme toute, très limitée. Les basses sont juste dynamiquement présentes, sans rien de plus, pas ou peu de profondeur, pas ou peu de corps. En fait, pour être clairs, l’ES Pro1, sur ce point, fonctionne comme un intra des années 80, mettant en avant un rendu particulièrement axé sur le haut du spectre. Au final, c’est plus que moyen. Au final, c’est plus que moyen. En passant sur notre Mini-I de Matrix, nous craignions véritablement le pire. Etonnamment, sans être bon, la restitution est bien moins désagréable qu’avec notre Essence One. En effet, les médiums reprennent un peu du poil de la bête, avec une présence, mesurée, très mesurée, mais nettement plus remarquable qu’avec le premier DAC. Ils disposent d’une présence nettement plus notable et cela tient à une ampleur supérieure bien plus agréable. En outre, du côté des basses, à défaut de bénéficier d’une grosse profondeur, avec le Mini-I, elles profitent d’une meilleure rondeur. Celle-ci s’accompagne d’une petite nuance dans le rendu qui n’est pas déplaisante. Mais, car il y a un mais, les aigus sont si secs, si cinglants qu’encore une fois, la restitution en pâtit conséquemment. De fait, force est de constater que l’écoute musicale n’est pas le fort de cet ES Pro 1. Nous aborderons rapidement la question de la saturation, car s’il ne semble pas saturer, c’est principalement dû au fait que vous aurez les tympans percés avant d’y arriver en raison de sa sécheresse. La largeur de scène est assez étriquée. Bref, ce n’est pas un casque qui pourra vous accompagner pendant de longues heures en écoute musicale. Au mieux, il vous dépannera sur ce point.

En utilisation vidéo-ludique, l’ES Pro 1 souffle à la fois le chaud et le froid. En effet, il peut être à la fois très intéressant et un peu décevant. Pour être clair, en encode son AC3, il s’en sort parfaitement bien, mais beaucoup moins bien sur un DVD en Dolby Digital. Avec la première bande son, nous profitons d’une belle largeur de scène accompagné d’une jolie présence sur la ligne basse. L’environnement y est ici assez présent, avec une précision de très bon aloi. Les voix sont bien rendues, l’aspect fort en médiums l’aide bien en cela. Mais en revanche sur note scène test, la restitution est sèche, pour ne pas dire trop métallique. C’est d’ailleurs assez étonnant. D’un côté, les explosions sont rondes et puissantes, avec un environnement bien spatialisé en stéréo mais aussi particulièrement précis. Et de l’autre, nous obtenons une restitution trop sèche, sans âme, avec une quasi-absence de basses et un environnement plat et lointain. Seuls les aigus transparaissent un peu, mais là aussi, ils peuvent être si sévères qu’ils en deviennent agressifs. Au final, en fonction de la source et de sa bande son, le résultat est vraiment différent. Et c’est d’autant plus dommage que lorsque la bande-son lui convient, il est plutôt agréable. En jeu, le résultat est décevant. D’une part, la platitude du casque ne rend pas honneur à la bande-son de SWB, d’autre part, cet aspect plat modère l’immersion. De fait, là où ce jeu met en avant une jolie bande-son musicale, nous n’avons qu’un rendu faiblard, en deuxième plan. En outre, même les explosions et les lasers semblent ternes. L’ES Pro 1 s’en sort un peu mieux sur un COD où la bande-son est plus simple, limités à l’environnement. Pour autant, s’il parvient là à mettre un peu de force dans les explosions, l’excès de présence des aigus tend à le rendre fatiguant à la longue. Toutefois, au niveau de la restitution de la voix, c’est très correct.



MadCatz E.S. Pro 1 - Noir/Vert Citron : comparer les prix

MadCatz E.S. Pro 1 - Noir/Vert Citron

Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,23 €
dispo. dans 7 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,78 €
dispo. dans 4 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques