Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 1553 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Easars Sparkle

Article
Rédigé par Glork
Publié le 22 Août 2016
Page: 2/5



Le casque, en lui-même, est relativement bien fini. Il n’y a pas de réelles imperfections, mais de manière générale, nous ne sommes pas sur ce qui se fait de plus fignolé. Il présente un peu le même défaut que le Vortex, à savoir une présence assez massive de plastique, pour ne pas dire très massive. Il ne souffre toutefois pas de l’aspect un peu cheap et clinquant du Vortex. Il est un peu plus sérieux, même si nous retrouvons encore un peu trop de plastique aspect granuleux. Ce dernier n’est pas non plus d’une parfaite qualité, mais l’ensemble reste honorable. Toutefois moins honorable lorsque l’on le compare au prix de vente : 99,90€.

L’arceau est très massif et épais. Le casque, d’ailleurs, dans son ensemble joue la carte « massive ». Pour en revenir à l’arceau, la face supérieure fait appel à un plastique entre mat et brillant, finement granuleux. La face intérieure porte un coussin de deux pavés recouverts de tissu maillé. Il s’agit du même tissu maillé que celui du Vortex. La largeur de l’arceau est reprise sur les supports d’oreillettes, il intègre les réglages. Ces derniers sont entièrement en plastique noir. SI les crans sont assez raides, les réglages ont le bon goût de masquer le fil d’alimentation des HP. Les supports d’écouteurs s’insèrent parfaitement dans des logements placés au niveau des platines. La découpe des écouteurs opte pour l’hexagonal ainsi que des pans biais. En accord avec les canons esthétiques du moment, le Sparkle reçoit quelques empiècements de mesh. Le reste de l’écouteur est constitué d’un plastique aspect laqué jaune. Un marquage rappelle le nom de la marque sur le platine. Sur l’intérieur, nous retrouvons un coussin de mousse recouvert de tissu. Une toile grise acoustique grise, orné du logo de la marque, protège le HP. Le micro est fixé sur l’oreillette gauche, sa perche comporte une partie en caoutchouc de façon à lui donner l’inclinaison souhaitée. Un embout constitué de plastique orné d’un liseré jaune héberge le micro. Le câble est en simple caoutchouc, passe par une télécommande assez tarabiscotée. Elle porte un gros bouton curseur permettant de couper le micro ainsi qu’une molette de réglage de volume. La carte son est assez simple, une grosse clé USB doté d’une bande caoutchouc de rallongement. Une diode, placée à côté, du rappel de la marque permettra d’en visualiser l’activation.









Du côté technique, le Sparkle se démarque du Vortex par des HP plus conséquents : 50 mm et surtout par une couverture de spectre plus large : 15 à 24000 Hz. L’impédance est de 41 Ohms et la sensibilité de 105 dB +/-3 dB. Le casque se connecte à la fois en USB grâce à la carte son et en 3,5 mm. Le Sparkle est pesé à 346 grammes. Il s’adjoint les services d’un logiciel.



Les nouveautés


Assassin's Creed : Syndicate (Edition Spéciale)
Prix mini : 36,66 €
dispo. dans 5 boutiques

Football Manager 2016
Prix mini : 29,23 €
dispo. dans 7 boutiques

Dirt Rally (Edition Legend)
Prix mini : 34,99 €
dispo. dans 4 boutiques

Far Cry Primal
Prix mini : 30,78 €
dispo. dans 4 boutiques

Rise Of The Tomb Raider
Prix mini : 39,99 €
dispo. dans 3 boutiques