Youtube Facebook Twitter Google+ EN DIRECT 976 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Enceintes Wavemaster Cube Mini

Article
Rédigé par Glork
Publié le 09 Septembre 2016
Page: 3/4



Pour mettre en route les Mini Cube, il ne faut pas avoir fait Polytechnique. Le secteur dans un premier temps, histoire d’alimenter tout ça, puis dans un deuxième temps, l’utilisateur sélectionnera la connexion filaire, RCA semble être un choix pertinent (nous y reviendrons). Pour le reste, il suffira de mettre en route. Evidemment, le Bluetooth étant de la partie, il sera peut-être judicieux d’apparier son smartphone. Là aussi, l’opération est rapide et simple. Il suffit de tourner le bouton sur le sigle idoine et de récupérer les Cube dans la liste du téléphone. La connexion s’établit de suite, et l’on peut écouter ses morceaux. Précisions toutefois que cette connexion aura montré quelques caprices avec notre smartphone chinois, avec des ratés dans le son. De fait, nous avons joué la carte de la tablette, plus commune, et sur ce point la connexion était de meilleure qualité, sans saut, ni ratés.

La question fondamentale reste celle du son. Sur ce point, les Cube sont très séduisantes. En effet, si vous avez lu les tests concernant les TWO et les Cube. Ces dernières mettent en avant une belle musicalité et surtout une superbe largeur de scène. Nous ne cacherons pas longtemps le point fort de ces Cube Mini : nous retrouvons ces deux points, une belle musicalité et une largeur de scène très plaisante. Indéniablement, le rendu est plus que plaisant, même s’il pêche par une petite faiblesse plus que prévisible : les basses sont largement en retrait par rapport à ce que pourrait propose n’importe quel 2.1.

Ainsi branché sur notre premier DAC, le Matrix Mini-I, nous obtenons un rendu très précis. Le spectre profite d’une découpe chirurgicale vraiment intéressante. Le DAC n’y est, évidemment, pas pour rien, c’est l’aspect le plus notable de celui-ci. Mais en l’occurrence, il trouve dans les Cube Mini des alliées de choix pour exacerber cette précision. De fait, la restitution est pleine d’emphase, tant sur les aigus que sur les médiums. La partie moyenne et haute du spectre est bien mise en avant, mais cela s’accompagne aussi de basses tout à fait intéressantes. Certes, elles ne sont pas très caverneuses, mais elles disposent d’une excellente précision qui profite à la nuance. Mais le plus agréable reste, sans contestation possible, la finesse des voix. Ces dernières sont rendues dans toutes leurs subtilités. Les Cube Mini conservent les qualités des Cube première, à savoir une excellente précision et un traitement du spectre très propre. La largeur de scène est tout à fait impressionnante pour des enceintes de cet encombrement. Elles sont un petit aspect monitoring maîtrisé absolument pas déplaisant qui s’ajoute à un aspect vivant qui leur permet d’éviter l’écueil de trop de sécheresse. Elles se marient plutôt très bien au Matrix. En passant sur l’Essence One d’Asus, l’augmentation de la chaleur et du comportement vivant est sensible, notamment sur une ouverture de scène encore un peu large. Performance à saluer au regard toujours de la taille des Cube Mini. En revanche, elles sont un peu moins à l’aise sur les basses avec l’Essence. En effet, puisque les Cube Mini sont fatalement limitées sur ce point, d’une part, au regard de leurs dimensions et d’autre part, de la taille de la membrane, elles souffrent un peu plus avec une ligne de basse moins plaisante qu’avec le Mini-I. Ici, la nuance se perd un peu au profit d’une saturation qui se traduit parfois par un grondement pas trop maîtrisé. Pourtant, sur le reste du spectre, c’est plus que sympathique, avec une belle harmonie sur le spectre médian et aigu. Là encore, précision et finesse sont bien au rendez-vous, avec des voix un peu plus emphatiques mais légèrement moins fidèle. Cela étant, la nuance est très fine car la restitution sur le haut du spectre est franchement assez performante. Au final, l’immersion musicale est bonne, très bonne. Elles souffrent cependant du même mal que les Cube classique : une saturation évidente en cas de volume important, elles ne sont pas conçues pour cela. La connexion Bluetooth est un petit plus intéressant, notamment pour se lancer vite fait un petit morceau présent sur le téléphone. Elle apporte donc un petit plus de polyvalence, légèrement à double tranchant. En effet, les Cube Mini, nous l’avons dit, sont précises. De fait, elles demandent de la qualité, ce qui n’est pas toujours le cas sur nos téléphones. Rien de bien méchant toutefois, mais il est sensible notamment sur les extrêmes, aigus et basses, que ce n’est pas parfait, quand en FLAC, ça l’est à partir du PC et des DAC. Il n’est toutefois pas inconcevable d’écouter des morceaux de cette manière. C’est un petit plus sympathique, car malgré tout, les Cube Mini conservent cette belle largeur.

En utilisation multimédia, force est de constater que si le manque de rondeur et de profondeur sur les basses est toujours très largement perceptible, il n’en reste pas moins que la précision et la subtilité sont au rendez-vous et toujours aussi dantesque. En effet, regarder un film permet de profiter d’un environnement bien restitué, dans toutes ses nuances. Les voix sont rendues avec une belle précision, mais c’était prévisible vue le rendu en écoute musicale, les Cube travaillent parfaitement sur ce point. Il faudra cependant accepter une petite faiblesse sur les graves. De ce côté, les Cube marquent le pas, si basses il y a, elles sont assez dynamiques mais ne bénéficient pas de puissance, et encore moins de corps. Ainsi, niveau explosions, c’est assez limité, même si, dans l’ensemble, il n’y aura rien à reprocher aux Cube sur la largeur du spectre. Nous avons là des enceintes tout aussi intéressantes qu’en écoute musicale. Elles ne misent pas tout sur la puissance, la profondeur mais sur la précision, la largeur de spectre et de la scène. Au final, en utilisation multimédia, elles sont plus qu’agréables. Le visionnage d’un film est un plaisir. En jeu, le constat est identique, peu de profondeur dans les explosions, mais une immersion des plus performantes par la restitution d’un environnement aux petits oignons : tout y est, le moindre élément de la bande-son est présent, y compris la bande-son musicale, parfaite tout simplement. Franchement, il n’est pas nécessaire de s’étendre, les Cube Mini sont quasiment aussi plaisantes que les Cube, l’encombrement en moins, un petit déficit supplémentaire en profondeur de basse, mais pour le reste, elles sont très performantes.



Les nouveautés


Logitech Illuminated Living-Room K830 - Noir
Prix mini : 72,99 €
dispo. dans 6 boutiques

Microsoft All-in-One Media Keyboard
Prix mini : 31,33 €
dispo. dans 7 boutiques

Logitech Wireless Illuminated Keyboard K800
Prix mini : 70,00 €
dispo. dans 17 boutiques

Logitech MK710
Prix mini : 71,24 €
dispo. dans 19 boutiques

Microsoft Wireless Desktop 2000
Prix mini : 26,80 €
dispo. dans 10 boutiques