EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Rhéobus BitFénix Recon

Article
Rédigé par
Publié le 07 Août 2012
Page: 2/3



Nom : Recon
Fabricant : BitFénix


Avec le Recon, BitFénix vise le haut de gamme, même si les cinq canaux sont limités à 10W chacun.
Ecran tactile, logiciel de paramétrage, prise de contrôle à distance, mode automatique, profils, on tape dans du lourd, pour seulement 39.90€ !

Côté design, on reste sur du noir et du soft touch. Point de bouton puisqu'un écran tactile est présent, avec une matrice un peu trop visible. Cela dit, quand on admire son ordinateur, il est théoriquement allumé.





Du côté du PCB, pas grand chose à dire, si ce n'est que la marque a abusé de la colle à certains endroits. Ainsi, il est impossible d'enlever les câbles inutiles, par exemple.
A part ça, c'est du tout bon !



Pour le test, un TY-140, un Spectre PRO LED, et ça roule tout seul !

Le tactile... L'écran répond rapidement, et c'est tout ce qu'on demande. Avec des angles de vision un peu plus ouverts pour la prochaine génération, si possible. Car là, ce n'est pas folichon, avec une matrice très visible qui efface les informations si on se situe trop sur le côté.
Heureusement, la navigation se fait simplement et rapidement. Les informations sont affichées clairement, avec suffisamment d'espace pour une lisibilité claire et une gestion du tactile sans erreur.
On avoue, le tactile n'est pas notre dada sur un rhéobus, mais force est de reconnaitre que le Recon réagit bien et s'utilise facilement.

Bien entendu, la gestion canal par canal peut en rebuter quelques uns, et c'est là qu'intervient l'interface logicielle.

Le Recon est en effet accessible via un simple navigateur (après installation de Google Chrome Frame), avec un petit panneau de contrôle très intéressant, même si nous sommes loin d'une solution logicielle pure.

Disponible en local, sur Internet, sur un téléphone, un PC, ou n'importe quoi d'autre qui a un navigateur, cette interface permet de gérer trois profils, de changer à la volée la vitesse d'un canal, de paramétrer une alarme, etc.
Un petit plus sympathique pour le Gamer qui ne veut pas se pencher sur sa tour et qui a un téléphone à portée de main. On ouvre l'interface avant une instance, et on ne craint rien niveau coup de chaud.



En revanche, deux choses importantes.
La première concerne le pilote, qui lance un Service sous Windows. Un Service configuré en mode manuel. Il faut donc faire un petit tour dans le panneau de configuration pour changer le mode de lancement, sous peine de ne pas avoir un accès à distance au redémarrage.
Ensuite, la sécurité. On ouvre son pare-feu, on configure le NAT, et on se retrouve donc avec un accès ouvert sur Internet pour le rhéobus. En théorie, ça ne craint rien, mais on ne sait jamais.

C'est gadget, mais on apprécie.

Et puisque nous parlons gadget, le mode automatique. Un mode que nous n’apprécions pas énormément en temps normal, mais qui semble ici efficace, malgré des paliers de vitesse verrouillés par BitFénix. On retiendra juste que le ventilateur tourne encore un petit moment une fois le seuil bas atteint, afin de ne pas faire chauffer de nouveau le matériel, et donc relancer le ventilateur, qui s'arrêtera deux minutes après, pour repartir, etc.




Pour
Contre

Bonne finition

Ecran tactile réactif

0V

Mode automatique plutôt bien pensé

Interface en ligne

Prix

Beaucoup de colle sur le PCB

Matrice de l'écran

Seulement 10W par canal ?









Partagez :
Marque : Bitfénix
Chercher Rhéobus BitFénix Recon sur :
Rechercher « Rhéobus BitFénix Recon » sur LDLC  Rechercher « Rhéobus BitFénix Recon » sur Amazon  Rechercher « Rhéobus BitFénix Recon » sur Matériel.net  Rechercher « Rhéobus BitFénix Recon » sur Top achat