EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Rhéobus Lamptron FC5V3

Article
Rédigé par
Publié le 24 Juin 2013
Page: 2/3



Physiquement, le rhéobus emprunte largement à son ainé, le FC5V2, avec la référence dans le coin supérieur gauche, une façade en aluminium brossé, un écran, des potentiomètres, et toujours une petite démarcation entre les deux.
La finition est bonne, avec des potentiomètres bien positionnés et propre dans l'usinage, et l'aluminium de la façade présente bien, même si la fine partie supérieure au-dessus de l'écran s'enfonce un peu si on appuie dessus.



Sur les côtés, rien à voir, nous sur du classique avec six trous pour fixer dans une baie 5.25". Dessous, c'est vide aussi, la marque ne mettant pas de plateau pour les câbles.

Ne reste donc que le PCB, qui est particulièrement propre.
D'un point de vue utilisateur, il comprend sur le haut les six connecteurs pour des ventilateurs ou pompes, en trois broches, mais l'espacement est suffisant pour brancher du PWM si besoin. Les sondes sont en haut à gauche, avec une série de douze broches, placées au-dessus du speaker qui sert pour l'alarme.
Entre les prises des ventilateurs et des sondes, un petit cavalier qui permet d'activer ou non le start boost. Le principe est simple : si activé, tous les canaux tourneront quelques secondes en 12V au démarrage du système, peu importe la position du potentiomètre.
Enfin, à droite se trouve la prise Molex pour l'alimentation, le SATA étant peut-être pour le prochain, qui sait ?





Le fonctionnement du FC5V3 est particulièrement simple, surtout pour ceux qui connaissent les anciennes versions.
Lamptron a corrigé pas mal de détails, et les choses sont désormais plus naturelles.

Premier point, la couleur de l'écran. Avant, il fallait déplacer un cavalier sur le PCB. Désormais, on appuie sur le potard de gauche, et l'écran change de couleur en boucle. Une nouvelle pression permet d'arrêter le défilement et de rester sur la couleur en cours.
Deuxième point, la gestion des informations affichées. Point de cavalier, encore, tout est désormais à l'écran ! Vitesse, température et tension, chaque canal remonte toutes les informations. Il y a beaucoup à lire, mais le tout reste finalement très lisible, avec un affichage très fin qui se montre très agréable, avec de bons angles de vision.

Pour l'alarme, Lamptron a essayé d'innover un peu, en proposant trois modes. Le premier est simple, pas d'alarme... Le deuxième est une alarme complète sur tous les canaux, avec un bip par seconde si une vitesse remonte à 0 alors que la tension est de 7V au minimum ou bien si une sonde remonte plus de 85°C. Enfin, le troisième mode est identique, mais seulement sur les quatre premiers canaux, les deux autres n'étant pas monitorés. Une bonne idée pour qui peut se passer d'un ventilateur boitier par exemple.







Comme d'habitude avec les produits signés Lamptron, il n'y a rien à signaler du côté des tensions. La marque annonce 30W par canal, ce qui est beaucoup. Nous avons branché la pompe du kit Swiftech H220 sans rencontrer un seul problème, si ce n'est de couper accidentellement son canal...



Partagez :
Chercher Rhéobus Lamptron FC5V3 sur :
Rechercher « Rhéobus Lamptron FC5V3 » sur LDLC  Rechercher « Rhéobus Lamptron FC5V3 » sur Amazon  Rechercher « Rhéobus Lamptron FC5V3 » sur Matériel.net  Rechercher « Rhéobus Lamptron FC5V3 » sur Top achat