EN DIRECT 2454 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier NZXT Noctis 450

Article
Un Phantom plus agressif
Rédigé par
Publié le 08 October 2015
Page: 4/6



Le montage, maintenant.



Au niveau de l'alimentation, il faut d'abord démonter la platine arrière, qui est maintenue avec 4 vis à main. Ensuite, on glisse le bloc dans son logement, puis on fixe la platine à ce dernier avant de revisser la platine. NZXT n’a pas prévu de patins en mousse ou en caoutchouc à cet endroit.

Pour installer la carte mère, sachez déjà que les plots sont tous en place. Il faut donc juste quelques vis. Pour le ventirad CPU, nous avons 180 mm de hauteur disponibles.



Passons aux HDD et au SSD. La première chose à faire est de démonter les paniers qui sont maintenus par deux vis à main. Une fois ces derniers hors du boitier, on installe les HDD et le SSD à l'aide de vis. Pour les HDD, il y a des vis spécifiques, car ces derniers reposent sur des patins en caoutchouc. Enfin, on remet en place le tout dans la cage.



Pour la carte graphique, nous avons des vis à main et donc la fixation est très bonne. Par contre, les vis à main sont vraiment serrées très très fort... Coté place, nous avons le droit à 294 mm avec les paniers HDD et 406 mm sans. Bref, on ne manquera pas de place.



D'un point de vue du câblage, nous n'avons rien à dire ou redire sur le Noctis 450, car le tout se fait assez facilement et simplement. Nous avons pas mal de passage, de la place derrière le plateau de la carte mère avec 1.7 à 3.0 cm. Bref, ou pourra faire propre.

Une fois allumé, nous avons des néons bleus en bas, un Logo NZXT en bleu au niveau du cache PSU et des diodes blanches à l'arrière du boitier. On pourra allumer ou éteindre les zones avec le bouton arrière.



Partagez :





Concours