Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1005 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Fnatic Gear Flick

Article
Rédigé par
Publié le 11 Juillet 2016
Page: 2/5



La souris, en elle-même, propose une jolie finition, c’est indéniable. Rien ne dépasse, les ébavurages sont parfaits. Elle opte pour un revêtement soft touch quasi intégral, excepté sur la partie basse de la souris, le châssis.

Comme nous le disions en introduction, cette Rush ressemble fort à une souris que nous avons eu sous les mains : la MS2 de Func... Et pour cause, Func a été racheté par Fnatic. Ceci explique donc cela. En revanche, elle est terriblement différente car, là où la MS2 était prévue pour les droitiers, la Fick s’en éloigne et joue presque la carte de l’ambidextrie de coque... Mais pas de bouton. Elle dispose ainsi d’une coque plutôt consensuelle. La courbure sur l’arrière est douce et sobre car elle ne porte rien de particulièrement distinctif. Une fente permet de séparer les deux clics, ceux-ci sont très légèrement tuilés. Un bouton circulaire vient s’insérer, il s’agit du bouton de changement des DPI. Il est devancé par la molette. Celle-ci fait appel à deux bandes translucides, les tranches sont noires. Elle reçoit une bande de caoutchouc crantée. La partie centrale de la souris est séparée par deux lignes courant de l’avant à l’arrière de la souris. Sur celle de gauche, la Flick reçoit trois diodes d’indication sur le niveau des DPI. Les parties latérales sont ergonomiquement identiques, mais l’ambidextrie est un peu remise en cause dans la mesure où seule la partie gauche porte deux boutons. Ils sont prévus pour le pouce, sont assez massifs. Situé un peu plus en avant, une inscription et un logo viennent rappeler la marque. Sur la gauche, symétriquement, nous avons une deuxième inscription au nom de la souris. Le câble tressé part de manière centrée et se termine par un USB plaqué or. En retournant la souris, nous avons quatre petits patins positionnés aux quatre coins et le capteur placé au centre.









Du côté technique, la Flick embarque un capteur ADNS 3310 proposant au maximum 5000 DPI, 130 ips. Il encaisse aussi 30 G d’accélération. Elle accueille aussi 256 Ko de mémoire aidés par un processeur Holtek HTFB560. Les switches sont des Omron. Le polling rate est bien évidemment ajustable jusqu’à 1000 Hz. Les dimensions sont les suivantes : 125 X 67 X 41 mm pour un poids de



Les nouveautés