Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1557 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Fnatic Gear Clutch G1

Article
Rédigé par
Publié le 02 Novembre 2016
Page: 3/5



Le soft proposé par Fnactic Gear est assez simple et prévoit à peu près tout. Cependant, ce sera au prix d’une esthétique…pas franchement esthétique tant elle est sobre.

De fait, une seule fenêtre s’ouvre, les profils sont placés sur le haut de la fenêtre. Ils sont accompagnés des options classiques de sauvegarde et de restauration. Situés juste au-dessous, nous avons quatre liens. Le premier d’entre eux est le Basic Settings sur lequel nous trouvons le réglage des niveaux de DPI sur trois niveaux, avec possibilité de paramétrer indépendamment les axes X et Y. les DPI courent de 50 à 5000 par pas de 50. C’est aussi ici que se situent la sensibilité du pointeur, la vitesse de défilement de la molette, celle du double-clic, la possibilité de scroller par page ainsi que le polling rate : 125 - 250 - 500 - 1000 Hz. Le soft peut aussi s’ouvrir à l’ouverture de Windows, par défaut, ce n’est pas le cas.

Le Button Assignments est la partie qui gère les affectations des boutons. Chacun d’entre eux bénéficie d’un menu déroulant. Ce dernier propose des assignations type souris, multimédia, bureautique ou encore spécifiques Windows. Nous avons droit à une assignation nommé Fnatic Gear qui permettra entre autres de modifier les DPI, de Push to Talk voire de passer d’un profil à l’autre. Il sera bien évidemment possible de récupérer les macros que l’utilisateur aura, au préalable, programmé dans le dernier onglet : le Macro Recorder. Celui-ci est, tout simplement, un enregistreur classique et surtout très simple. Les options de l’enregistreur sont inexistantes et se résumeront donc au respect de la saisie manuelle.

Enfin pour terminer, nous avons l’onglet précédent à Macro Recorder qui est celui de la jolie lumière. Il n’y a qu’une seule zone, celle de la molette. Le RGB est au rendez-vous et il dispose de quelques modes : custom, pulsation, battement de cœur, clignotement et enfin fade in ou out (qui se résument en réalité à un clignotement au comportement un peu différent). Au final, nous avons un soft assez complet, même s’il reste très simple. L’avantage est qu’il est, par conséquent, d’une prise en main facile.










Concours