Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 881 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Mad Catz RAT 4

Article
Rédigé par
Publié le 08 Décembre 2016
Page: 2/5



A la sortie de la boîte, il est visible que la RAT4 a bénéficié de soin dans la construction et la finition. Elle fait la part belle au revêtement de type soft touch. Même la partie châssis opte pour un plastique travaillé qui n’est pas recouvert de soft touch, mais qui laisse penser un peu à un caoutchouc gomme au toucher. C’est bien vu. La finition est bonne, très bonne. Même si elle est full plastique, il n’en reste pas moins que les interstices sont réguliers et que les ébavurages sont nets.

Avec les RAT, nous sommes loin de la coque consensuelle. De fait, la partie arrière est en fait une plaque qui alterne plastique lisse dur et soft touch. Ce dernier porte une graduation, histoire de rappeler que vous pourrez la déplacer vers l’avant ou vers l’arrière. La RAT met effectivement en avant une conception tout en plaque physiquement distincte les unes des autres. Une autre plaque ajourée, en remontant vers les clics, permet de visualiser un câble recouvert d’une gaine rouge translucide. Les clics sont très plats, tout juste portent-ils un rebord à droite et à gauche. La molette est insérée dans l’espace entre les deux clics, elle est accompagnée d’un bouton basculeur. Le long du clic gauche, la RAT se pare d’une ailette. Nous les avions déjà sur la RAT1, mais la droite a disparu (et ce n’est pas plus mal). Elle accueille un petit bouton. La partie latérale gauche est maintenue à l’aide d’une vis BTR. Elle est assez rectiligne et plate. C’est à gauche que les choses se complexifient. D’une part, la plaque dispose d’une plateforme à l’équerre. Elle porte deux boutons le long de l’arête en plus d’un bouton rond placé plus en avant. Sur l’ailette, nous avons une fenêtre dotée de quatre liserés permettant de visualiser le niveau de DPI. Le fait d’apercevoir le câble rouge à plusieurs endroits apporte une touche hi-tech très plaisante, il est indéniable que le look est plus que puissant et vraiment agréable à l’œil. Cet avis reste bien sûr totalement subjectif et peut ne pas être partagé. En retournant la souris, nous découvrons six patins, cinq sont assez petits et seul celui de la plateforme est assez imposant. Le châssis est en plastique translucide, c’est esthétiquement réussi. Le câble part juste sous le clic gauche et se termine par un USB plaqué or.









Sur le plan technique, le RAT4 est équipée d’un capteur optique de 5000 DPI maximum. Il s’agit du classique Pixart PMW 3310, il encaisse 30 G d’accélération et annonce 130 ips. Nous franchissons un cap sur la qualité des switches des clics, en effet, là où la RAT1 promettait 5 millions, la RAT4 en promet 20 millions. Les 9 boutons sont programmables. Le polling rate s’établit à 1000 Hz. Elle est pesée à 93 grammes et les dimensions sont les suivantes : 108-129 X 64 (avant plateforme) X 36 mm.



Les nouveautés