EN DIRECT 1573 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

DAS TerraMaster D4-300

Article
Rédigé par
Publié le 30 Novembre 2016
Page: 3/4



Premier constat, le montage est assez simple. En revanche, nous avons eu un petit étonnement, puisque les perçages pour le 2,5’ sont bons pour trois trous sur quatre seulement. Aucun de nos SSD n’aura reçu la quatrième vis. Cela dit, excepté cet aspect, les SSD ne forcent pas à l’entrée des tiroirs. Le montage est un jeu d’enfant. A la première mise en route, les SSD sont parfaitement détectés par le système. En revanche, le premier réglage est calé sur Single, de fait, les disques apparaissent les uns derrière les autres sous Windows. Un petit coup du petit tournevis plat fourni par TerraMaster permet de passer en RAID 0, histoire de profiter de plus de rapidité en écriture et en lecture. Il faut pour pouvoir entériner le changement appuyer sur reset pendant 5 secondes sur chaque grappe. A la mise en route, nous avons une agréable surprise, la vitesse de rotation des 80 mm est faible. De fait, le D4-310 n’est pas bruyant du tout, nettement moins que notre Thecus placé dans la même pièce. C’est une bonne chose, il ne sera donc jamais gênant. Il n’est pas même impossible de dire qu’il est inaudible.

Du côté des débits, voici les relevés. Dans un premier temps, nous avons tenté un RAID 0 sur un USB 3.0, histoire de voir ce que l’ensemble donner. Force est de constater que le Terramaster D310 envoie du bois, un peu. En effet, nous venons tout simplement flirter avec les limites de l’USB 3.0. Les débits sont importants et atteignent en moyenne les 250 Mo/s. Ce n’est franchement pas mal.



Dans un deuxième temps, nous avons testé les débits, toujours en RAID 0, avec un USB 3.1, là encore c’est plutôt bon puisque nous touchons les 375 Mo/s en écriture sur le séquentiel. Si les débits restent quasiment équivalents sur le test en 512 Ko, comme souvent, avec les petits fichiers, les débits chutent conséquemment : 25 Mo en lecture, 80 en écriture. Ce qui reste toutefois très bon.



En revanche, étonnamment, en passant les quatre SSD en Single, soit chaque SSD indépendant les uns des autres et visibles comme tels dans le poste de travail, les débits sont meilleurs. Ce qui n’était pas forcément prévu au programme : pas loin de 410 Mo/s comme annoncé (toujours en séquentiel). Le 4K reste assez faible en écriture comparaison de ce que nous propose le RAID 0.



La promesse est, somme toute, plutôt bien tenue. Le D310 permet de jouer avec des débits intéressants qui prennent tous leurs sens en USB 3.0, et encore plus en USB 3.1. Cependant, s’il est assez rapide, il n’en reste pas moins qu’il reste un disque dur externe coûteux. Le fait de ne pas avoir de « compatibilité » réseau ne lui permet pas de jouer dans la cour des grands. Il est à noter, en outre, que dans toutes nos manipulations, parfois, le nouveau disque apparaît directement dans le poste de travail, parfois, il aura été nécessaire de se rendre dans les outils d’administration pour réaffecter les disques.

Partagez :