EN DIRECT 1371 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test PC portable gamer Materiel.Net Spartan (Clevo P775DM2-G)

Article
Intel desktop Core i5-6600K Nvidia GTX 1070
Rédigé par
Publié le 18 Janvier 2017
Page: 2/6



Dès la première prise en main, on retrouve les éléments propres à ce constructeur. Il se dégage une impression de solidité qui nous sera confirmée par la suite. Le châssis est principalement en plastique lisse et mat sur le dessous, et le palmrest est légèrement rugueux et brillant. Seul l’arrière intègre des plaquages en aluminium brossé de couleur gris qui apportent du détail dans les finitions et qui flattent l’œil. Pour le reste, ce P775 est bien un descendant direct du P771ZM que nous avions testé et approuvé dans sa version XMG U705, dans la plus pure tradition Clevo. Pas de marque, pas de LED et pas de logo rétroéclairé, telle est la signature de ce constructeur.

Même si c’est loin d’être le plus lourd de sa catégorie, le Spartan pèse tout de même 4,3kg sur notre balance, pour une épaisseur de 4,2 cm. Des mensurations plutôt classiques qui le placent dans la moyenne des 17" gamer épais. La connectique est assez riche et devrait combler tous les usages. Que ce soit les quatre ports USB 3.0 (deux sur chaque tranche), les deux ports USB 3.1 Type-C (dont un Thunderbolt), les sorties vidéo (deux Mini-DP et un HDMI), les 4 jacks audio 3.5’’ dont une entrée de ligne et une sortie optique numérique, la connectique est complète. Point intéressant, une partie de la connectique est située à l’arrière du châssis, ce que nous apprécions beaucoup. Cependant, comme nous l’annonçons dans notre vidéo de présentation, il aurait été intéressant de rajouter sur cette connectique arrière le RJ 45 et un ou deux USB afin de libérer complètement les tranches et gagner de l’espace sur le bureau.





La partie clavier est de bonne qualité et l’intégration bien réalisée, c’est ferme comme l’ensemble du palmrest. Les touches ne sont pas séparées les unes des autres, ce qui n’est pas ce que nous préférons pour limiter les fautes de frappe. La course est d’environ 3 à 4 mm et la butée est amortie ce qui s’avère agréable pour de longues séances de frappe. Comme pour tout PC gamer qui se respecte, l’ensemble du clavier est retroéclairé et configurable sur 3 zones via le soft Flexikay préinstallé. Les modifications possibles restent basiques et les amateurs de full RGB pourront être déçus.





Un mot sur l’écran, et en l’absence des mesures physiques, comme d’habitude, nous nous contenterons de donner notre ressentie. Tout d’abord, son intégration, avec un cadre noir en plastique légèrement granuleux, fait un peu cheap. Nous le rappelons à chaque fois mais il est de bon goût de proposer un encadrement de l’écran reprenant le matériau du palmrest. Une fois encore, Clevo ne soigne pas ce détail et c’est dommage. En ce qui concerne la dalle IPS G-Sync 1080p traitée antireflet et disposant d’un taux de rafraichissement de 75 Hz, elle nous a pleinement satisfait en usage bureautique comme en jeu. Sur notre exemplaire de test, nous n’avons constaté aucune fuite de lumière ni de manque d’homogénéité, les angles de vision sont très bons. Cela n’est pas vraiment étonnant, puisque Nvidia réserve son homologation G-Sync aux meilleures dalles du marché capables de respecter scrupuleusement leur cahier des charges.

Dernier point avant de passer au test Hardware, l’arrière du P775 a été légèrement redessiné, ses lignes sont plus affirmées et le rendu global nous a bien plu. Selon nous, le design n’est clairement pas le premier argument de ce constructeur mais force est de constater que lentement les choses avancent dans le bon sens et les aficionados ne devraient pas être déboussolés.