Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1204 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test PC portable gamer Materiel.Net Spartan (Clevo P775DM2-G)

Article
Intel desktop Core i5-6600K Nvidia GTX 1070
Rédigé par
Publié le 18 Janvier 2017
Page: 5/6



L’architecture du refroidissement de ce Clevo P775 est simple et terriblement efficace. Nous avions déjà salué ce point chez ce constructeur et cette version ne ternira pas cette image. Avec de larges prises d’air sur le dessous, deux gros ventilateurs de chaque côté et un ensemble de 4 gros caloducs larges, cet ensemble est des plus classiques.

Pour éprouver son efficacité, nous avons appliqué notre traditionnel test de chauffe (voir notre protocole) et, comme le démontre notre impression d’écran réalisée après 1h20, pas le moindre throttle à l’horizon.



Ce châssis Clevo passe haut la main cette épreuve. Que ce soit le GPU ou le CPU, les températures ont été parfaitement maintenues toute la durée du test et les fréquences n’ont pas bougé. Lors de ce test, nous avons relevé à la prise une consommation de 194 W maximum.
En jeu, la machine est beaucoup moins sollicitée et, dans notre vidéo ingame, vous pouvez visualiser les températures avec ventilation laissée en automatique. Pour ceux qui souhaiteront encore optimiser un peu plus le refroidissement, sachez que la pâte thermique utilisée est celle fournie par default par Clevo. Les températures devraient donc être encore un peu meilleures avec un repast et l’utilisation d’une pâte thermique haut de gamme.

Concernant les nuisances sonores, nous en avons déjà parlé dans nos différents tests de PC Clevo, la stratégie de ventilation peut être automatique ou personnalisée. C’est un très bon point qu’il est possible de configurer soi-même. Ainsi, chacun pourra définir son profil selon qu’il souhaite privilégier le silence ou les températures les plus basses possible.
Dans notre test, nous utilisons le mode automatique et nous l’observons en jeu et en bureautique. Sur Windows, la machine est relativement silencieuse : un léger ronron se fait entendre et, comme souvent dans ce cas, c’est le disque dur mécanique qui trahit le plus souvent sa présence. En jeu, même après une longue session, il est rare de dépasser les 50 % de vitesse des ventilateurs. La conséquence directe est qu’il est possible de jouer sans casque et sans avoir à pousser le volume des enceintes exagérément.

Comme pour chaque PC portable gamer qui passe à la Ferme, nous cherchons à évaluer la facilité d’accès aux composants. Que ce soit pour l’entretien ou tout simplement pour changer un composant, il nous paraît essentiel de faciliter cette étape afin que n’importe quel utilisateur puisse effectuer l’opération. En ce qui concerne ce Clevo P775, nous sommes face à ce qui se fait de mieux en la matière. Cinq petites vis de taille standard permettent de libérer en un geste le capot inférieur. Celui-ci donne accès directement aux CPU / GPU et à toute la partie refroidissement. Pour le stockage, 2 vis, elles aussi de même taille, permettent de libérer la trappe d’accès aux 2 emplacements 2.5 pouces et M.2. Enfin, la batterie amovible se retire en un geste. Vous pouvez visualiser tout ce ceci dans notre vidéo de présentation.



Comme pour tous les PC gamers portables de ce gabarit et proposant ce type de performance, l’autonomie est anecdotique. Et ce point n’est pas prêt de changer. Avec une consommation à la prise relevée à pleine charge de 194 W, cette configuration n’est pas si gourmande. Mais la batterie 8 cellules ne peut pas faire de miracle. En jeu, sans Optimus et avec toutes les options activées Bluetooth, Wifi, écran 100% de luminosité, la machine a tenu 40 min, en film 1h40 et, en bureautique 2h15.



Les nouveautés