EN DIRECT 1834 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Dream Machines DM1 Pro

Article
Rédigé par
Publié le 27 Janvier 2017
Page: 2/4



Ensuite, une fois la souris sortie de la boîte, deux sentiments sont immédiats. D’une part, la souris met en avant un traitement dans les matières plaisant, pourtant relativiser dès la prise en main. D’autre part, elle opte pour une coque plus que déjà-vu. Elle ne sort pas de l’ordinaire sur ce point, ne prend pas de risques non plus. Cela dit, elle permet aussi de savoir ce sur quoi on met la main. Sur le plan de la finition, elle alterne le bon et le moins bon, comme nous le disions. En effet, le soft touch est bien présent presque à tous les étages. Toutefois, à la prise en main, elle est très légère et dégage un aspect un peu trop plastique. Le soft touch reste cependant très doux au toucher et rattrape aisément la sensation plastique.

Du côté de la coque, nous retrouvons une courbure douce vers l’arrière. Comme souvent, nous avons un marquage translucide qui laissera passer l’éclairage de la diode : DM, avec un M renversé. La coque est assez lisse, et les clics sont un tout avec la coque. Cette dernière est intégralement recouverte de soft touch. Un encart entre les deux clics, concaves, accueille un encart sur lequel se trouvent une molette et un bouton en forme de blason. La molette opte pour le plexi translucide et dispose d’une bande de caoutchouc noir crantée de chevrons. Les parties latérales sont identiques avec une taille légèrement resserrée. Elle affirme donc clairement son ambidextrie. Le côté gauche reçoit deux boutons, larges et surtout, ce qui est assez rare pour être souligné, disposant d’une séparation physique assez nette entre eux. Les clics descendent assez loin et réduisent la face avant à quelques millimètres. Le câble part, centré, et opte pour un tressage bicolore rouge et noir. Sous la DM1 Pro, nous avons trois énormes patins. Ils sont aussi et c’est notable, très épais. Au centre, nous avons le capteur. La DM1 Pro est une souris simple, sobre et au design classique.









Du côté de la technique, Dreammachines a fait le choix d’une technique classique et relativement éprouvée. En effet, la DM1 Pro est équipée d’un capteur optique Pixart 3310 DH dont les niveaux de résolution passent par 400-800-1600 et enfin 5000 DPI. La vitesse de tracking atteint un 3,3 m/s. Le polling rate atteint classiquement 1000 Hz. Les clics sont des Omron, garantis 20 millions de clics. La souris a simplement 6 boutons. Le lift-off est fixe mais Dreammachines nous annonce la distance : 1,8 millimètres. Au niveau des dimensions, elle annonce 126 X 68 X 39 mm pour un poids vérifié de 89 grammes. Elle ne s’adjoint, en revanche, pas les services d’un pilote. C’est une souris de jeu immédiate, peut-être même axée FPS.

Partagez :





Concours