EN DIRECT 2019 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Cooler Master MasterMouse S

Article
Rédigé par
Publié le 01 Février 2017
Page: 3/5



Cooler Master nous propose un soft simple qui s’articule autour d’une fenêtre dotée de trois onglets. La partie relative aux profils est placée sur le bas, dans le bandeau noir. Cinq profils sont à disposition, il sera possible d’affecter une image à chacun d’entre eux.

Sur la partie haute, le premier onglet nommé Contrôle Principal donne accès à l’essentiel des réglages proposés. C’est pourquoi, dans un premier temps, nous avons la classique Affectation de touches. Chacune des touches est numérotée et, après sélection, il est possible d’aller se balader dans le menu placé à droite. Nous y retrouvons les options classiques : commandes souris, commandes clavier, multimédias, cycle de DPI, tir rapide…Le Storm TX, en deuxième lieu, est une option qui double le nombre de boutons par une combinaison. En effet, il suffira d’affecter cette fonctionnalité, le Storm XT, à l’un des boutons et de l’utiliser en même temps qu’un autre. C’est une idée pertinente pour augmenter le nombre de boutons de manière logicielle et non pas physiquement. Avec le LED, l’utilisateur illuminera la souris. La Mastermouse S dispose de deux zones liées l’un à l’autre. Bien évidemment, nous avons plusieurs comportements : statique, effet d’étoiles, cycle de couleurs, multicouche, etc. Bref, il y a de quoi faire en termes de couleurs. Le partie capteur regroupe les quatre niveaux de DPI du capteur de 100 à 7200 DPI, par pas de 50. C’est aussi à cet endroit que sont placés les réglages de polling rate (125-250-500-1000 Hz), l’angle snapping et le lift-off. Ce dernier a deux réglages : low et high. Une dernière partie permet de modifier la vitesse du double-clic, le temps de réponse des clics et la sensibilité du curseur

Après le Contrôle Principal, nous avons un Macro qui n’est autre que l’enregistreur des macros que l’utilisateur récupèrera sur l’affectation des boutons. L’enregistreur est classique, avec les options habituelles : appui pour lancer une fois, appui pour lancer une boucle, maintien pour boucle. Il est possible d’insérer des touches clavier ou des boutons de souris. A la création de la macro, une fenêtre s’ouvre et propose trois options relatives aux temps de saisie : délai réel, mode vitesse qui n’est autre que le respect d’un temps prédéfini et le dernier, dit mode God, avec aucun temps de latence entre les saisies.

Enfin la dernière partie est celle de la bibliothèque des profils. L’utilisateur aura donc la liberté de multiplier les profils à foison. Ils seront hébergés sur la machine et pourront être intervertis avec ceux de la souris. Au final, ce soft n’est pas difficile à prendre en main, excepté peut-être du côté de l’illumination de la souris.







Partagez :





Concours