EN DIRECT 1898 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Ordinateur portable Acer Swift 7

Article
Rédigé par
Publié le 27 Février 2017
Page: 2/6



Physiquement, la machine impressionne. Non pas tant par la masse, nous avons eu plus léger entre les mains, mais par la finesse. Si certains jouent la carte de la machine qui s'affine en bout de clavier, Acer propose ici une machine fine du début à la fin. Et le résultat est propre, d'autant plus que la finition est loin d'être mauvaise.
Au toucher, les matériaux sont agréables et il n'y a finalement pas grand chose à reprocher à première vue, avec des ajustements très bien réalisés. Acer monte en gamme, et ça se ressent.

Finesse oblige, le tour de la machine sera très rapide. En effet, la connectique ne comprend que deux ports USB 3.1 Type-C, dont un pour la charge de la machine et l'autre qui permettra de sortir un flux vidéo avec un adaptateur DisplayPort. Ajoutons aussi une prise jack 3.5mm pour le son, et c'est tout ! Enfin presque, il y a aussi un trou, à gauche, pour passer une dragonne.
Notons juste que, dons notre cas, les ports USB étaient un peu trop collés l'un à l'autre.









Une fois ouvert, le Swift 7 se montre déjà plus excitant, ne serait-ce que pour l'énorme touchpad. Celui-ci se montre en plus très réactif et précis, un vrai plaisir. Le clavier, logiquement au-dessus, prend le reste de la place et avance deux petits défauts : il n'est pas rétroéclairé, et les touches sont petites. Ce dernier point n'est finalement que peu dérangeant après une courte période d'adaptation. En revanche, il manque une petite chose : une petite diode pour indiquer si le caps lock est activé ou non. Deux diodes sont bien présentes sous l'écran, mais elles renseignent juste sur l'utilisation du PC.

Du côté de l'écran, il n'y a rien à redire. L'image est propre, avec de bons contrastes, une belle luminosité et des couleurs qui ne dévient pas trop. En revanche, la surprise est grande autour de la dalle : les contours sont assez imposants et tranchent avec le côté finesse de la machine.

Du bon et du un peu moins bon pourrions-nous dire, mais l'essentiel est là pour une telle machine. Peut-être manque-t-il une réelle identité visuelle à ce portable, qui semble piocher ci et là pour le design. Mais qu'importe, le résultat est appréciable.

Partagez :