Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 2046 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Boitier Streacom DB4

Article
Rédigé par
Publié le 28 Juin 2017
Page: 2/7



Faire le tour du boitier sera très rapide, puisqu'il s'agit d'un produit symétrique qui ne présente rien de particulier à première vue, à part quatre panneaux en forme de radiateur.
De l'aluminium bien lourd et très bien usiné, avec au-dessus un top en plastique qui pourra être remplacé par un modèle avec une fente pour un lecteur slim en slot-in. Il est maintenu par quatre vis à tête allen.



Il faut donc aller dans la partie basse pour trouver les éléments les plus intéressants.
Le pied d'abord, qui participe grandement au design du boitier. De l'aluminium, encore, avec de très larges patins dessous pour une stabilité à toute épreuve. Un peu trop même pourrait-on dire, le boitier est véritablement collé sur un bureau en bois ou en verre.
Et le reste ? Il faut retourner le boitier pour trouver le bouton d'alimentation, avec une diode qui éclaire un petit logo sur le pied afin de savoir ou tout se trouve. Astucieux et très bien réalisé. Deux ports USB complètent le tableau, avec un accès qui pourra être limité selon les dimensions des clés USB, par exemple. Mais positionner la connectique ici permet de préserver le design du boitier, priorité pour Streacom.
Enfin, le bas comprend aussi un emplacement pour un connecteur d'alimentation. Sa forme dépendra de l'alimentation choisie.
Plus l'emplacement I/O Shield et deux équerres PCI.





Comme annoncé, la présentation de l'extérieur est très rapide, et il n'y a qu'une chose à retenir : comme d'habitude, la finition est irréprochable.
Et le look ne conviendra pas à tout le monde.



Les nouveautés