EN DIRECT 1159 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test Ecran Philips 349X7F

Publié le 26 October 2017
Page: 5/7

Le menu est assez complet et on a le choix de pas mal d’options. Ainsi on pourra faire un réglage optimal.

D’abord les raccourcis : comme dit plus haut suivant le déplacement du joystick, on a différentes options :

  • D’abord, la colorimétrie : on a le droit à différents profils prédéfinis (sept au total : FPS, course, RTS, joueur 1, joueur 2, mode bleu faible et désactivé).
  • Ensuite la source audio : qui nous donne le choix de quatre source : entrée audio, HDMI 1.4, HDMI 2.0, DP 1.2.
  • Enfin le Multiview. D’abord qu’est-ce que ce truc ? Et bien si on branche une 2ème source vidéo sur l’écran, on pourra simplement partager l’écran. Soit par un PIP (un cadre plus petit dans un coin de l’écran, pour afficher l’écran secondaire) soit par un PBP (l’écran est divisé par 2 l’un à droite l’autre à gauche), ainsi qu’une option pour faire basculer l’écran principale du secondaire.

Et pour finir, l’ensemble des différentes options de réglage :

  • Mode bleu faible (pour éviter de se fatiguer les yeux) : avec trois niveau plus sa désactivation.
  • Entrée : choix de la source vidéo.
  • Image : la luminosité, le contraste, la netteté, la réponse intelligente (temps de réponse, sur quatre niveau de rapidité, le contraste intelligent (à activer ou désactiver) le smart frame, le type de gamma (de 1.8 a 2.6 par incrément de 0.2), l’orbite de pixel (a activer ou désactiver) et l’over scan.
  • Smart size : pour choisir entre aspect ratio de l’écran (21/9 34’’, 16/9 27’’ (étire l’écran dans le format voulu quel que soit la reso du pc), 1 :1 (respect la résolution de l’ordi) et Aspect.
  • PIP / PBP : les réglages du multi écran : le mode, l’entrée du second écran, la taille du cadre et sa position.
  • Audio : le volume, autonome (je pense que c’est un mode qui permet d’avoir une entrée différente de l’entrée vidéo), la sourdine et le choix de la source.
  • Couleur : la température (six options de 5000K a 11500K), sRGB, définie par l’utilisateur (avec réglage du rouge, vert et bleu).
  • Langue (y’en a trop, et le plus important est là, l’écran sait parler français).
  • Réglage OSD : pour régler la position du menu, sa transparence, son temps avant sa désactivation auto et le user key (permet de remplacer le déplacement vers le bas vers une autre option : le choix de la source audio, le volume et entrée.
  • Configuration : voyant d’alimentation (le logo Philips en bas de l’écran s’allume, on pourra choisir différent taux de luminosité jusqu’à extinction), les notifications, le choix de passer de DP 1.1 à 1.2, la réinitialisation et enfin les infos propres à l’écran.

On regrette juste des réglages de couleurs plus approfondis comme le réglage du jaune, magenta et cyan.

Partagez :