Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1670 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier KLIM Domination

Article
Rédigé par
Publié le 15 Novembre 2017
Page: 3/4

Il faut évidemment garder à l’esprit le prix de vente du Domination. Cela dit, il fait avant tout préciser que s’il est toujours en promotion et disponible au prix alléchant de 59.90€, son prix originel affiché sous la promo est de 89.90€. Reconnaissons que nous ne l’avons jamais vu au tarif de base. Ce qui est sûr, au-delà du prix de vente, c’est que le Domination fait appel à des switches qualifiés de low-cost. Pour être clairs, ces Outemu reprennent, ni plus, ni moins les caractéristiques des MX Cherry bleus. Nous retrouvons ainsi donc peu ou prou les 60 cN d’activation (55 en pointe pour les bleus Cherry) ainsi que le clic sensible et audible. En effet, à la descente, ce switch dispose d’un cran qui freine nettement la descente, à la cassure de ce cran, un clic audible est dans le même temps généré. De fait, nous sommes vraiment sur des sensations très proches de ce que propose Cherry. Dans les critiques parfois faites à l’encontre des copies, arrive le fait que la résistance à la descente n’est totalement homogène. Dans la réalité, avec ce Domination, et au cours de ce test, nous n’avons pas senti de différence sur l’ensemble des switches. Pour être tout fait honnêtes, nous sommes plus critiques sur le fonctionnement propre des switches bleus. Le cran à la descente amène une absence de linéarité dont nous ne sommes pas fans. Il s’agit bien évidemment d’un avis personnel, mais le marché français tend à nous donner raison. En effet, la grande majorité des claviers commercialisés en France optent pour le rouge. Les bleus sont simplement un peu passés de mode, à notre sens. Cela dit, ils conservent certains aficionados. Au final, le choix des switches, notamment concernant le fournisseur, est toujours un exercice d’équilibriste. Les Cherry ont une légitimité que les autres n’ont pas toujours. De fait, KLIM ouvre la porte à la critique. Afin de se couvrir, KLIM fait le choix d’une garantie de 5 ans, ce qui laisse supposer que le fabricant est sûr de son produit. Cela dit, nous le répétons, pour 59.90, nous avons là, en termes de fonctionnement, l’équivalent d’un clavier mécanique de marque équipé de MX bleu, ni plus, ni moins.

Lors du test, que ce soit lors des sessions de frappe ou de jeu, les switches n’auront jamais donné l’impression de peiner. La réactivité est bonne et la frappe plus facile qu’avec des switches plus souples et linéaires, par essence plus exigeants. Les touches multimédias, globalement identiques à ce que l’on peut trouver, sont assez pratiques. Du côté de la gestion du rétroéclairage, les premiers temps sont un peu confus du fait de la dispersion des réglages du dit rétroéclairage. L’un dans l’autre, ce n’est pas aussi le point que l’on modifie le plus souvent sur un clavier. Cela ne demande toutefois, malgré tout, pas un temps long d’adaptation. D’autant que l’on retrouve les comportements lumineux classiques : permanent, explosion, vague, ondulation, arc en ciel et déplacement. Sur la touche ², nous avons la possibilité de programmer un allumage de quelques touches au choix. Les flèches permettront de gérer à la fois l’intensité du rétroéclairage et la couleur d’icelui. Nous retrouvons le petit manque d’homogénéité sur les touches doublées. La partie basse du marquage marque le pas, mais il n’est pas le seul sur ce point, loin de là. Toutefois, l’absence de plaque d’habillage casse elle-aussi un peu l’homogénéité du halo. Cela dit, nous avons ici du RGB avec toute la possibilité esthétique que cela suppose.

Au niveau des nuisances sonores, le Domination ne se pose pas en bon élève. En effet, le clic de switches est très audible. Ce qu’il faut ajouter au claquement des keycaps sur le châssis. Nous avons ici un claquement sonnant un peu dans les aigus. Enfin, le Domination est sujet aux bruits de ressort sur les touches doubles, barre Espace en tête. Nous avons bien évidemment des keycpas en ABS comme la plupart des claviers de la concurrence. Elles se lustreront irrémédiablement avec le temps, et ce assez rapidement. En outre, les quelques différences de marquage sur les keycaps, qui sont peut-être un choix délibéré de la part de KLIM, ne valorisent pas le clavier et renforcent un peu son côté cheap. Il nous faut encore une fois rappeler le prix du KLIM malgré ses quelques défauts : 59,90€.



Les nouveautés