Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1257 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier G.Skill KM570

Article
Rédigé par
Publié le 20 Novembre 2017
Page: 3/5

Le soft du KM 570 est assez léger, seulement une 20 de Mo. Il s’articule autour d’une unique fenêtre plutôt sobre. Nous retrouvons un peu l’esthétique type acier de l’emballage. Nous n’avons pas de gestion des profils puisqu’il n’en possède qu’un seul. Les différents réglages se répartissent sur cinq parties à cliquer. Dans l’ordre logique des choses, nous avons un Macros qui, comme son nom l’indique, prendra en charge l’enregistrement des séquences. Nous y retrouvons un enregistreur classique avec les options habituelles : aucun délai, respect des temps de saisie ou délai fixe. L’ensemble restera stocké en local. L’utilisateur pourra saisie des macros de texte. De manière générale, son utilisation n’est pas particulièrement compliquée.

Le Lightning Profiles est la partie sur laquelle il sera possible de jouer avec le rétroéclairage du clavier. Nous y retrouvons 8 comportements différents : vague, respiration, cycle, ondulation, sonique, checkpoint, changeling (changement ?) et pluie. Cette partie permet de modifier et d’adapter les comportements sur les différents plans : couleur, direction et délais des changements lumineux. Bref, il sera possible de faire beaucoup, mais ici, sur ce point, cela demandera un peu de patience. Nous sommes toutefois bien loin de la complexité de CUE.

Trois parties restent encore : Customize, Setting et Ligthning. Le premier permettra de créer différents profils pour le KM 570. Un seul, cependant, embarquera à bord du clavier. C’est aussi ici que se jouera l’assignation des touches. Chaque touche bénéficie d’un menu déroulant dont les choix sont très complets : commandes de souris ou clavier, raccourcis Windows, multimédias, les dites macros, texte et lancement de programmes. Toutes les touches sont programmables. Sur Setting, nous trouvons les questions de réglages de vitesse : polling rate de 125 à 1000 Hz, vitesse de répétition des touches et temps de réponse. C’est aussi là qu’il sera possible de paramétrer le N-Key Rollover sur un classique 6 touches ou full. Enfin le Lightning lance ou pas les différents comportements lumineux qui auront été créés auparavant dans Lightning Profiles. L’intensité est elle aussi modulable.

Au final, nous avons là un soft plutôt facile, pas trop lourd et assez aisé de prise en main. La partie la plus complexe est aussi la plus litigieuse sur le plan de l’intérêt : le rétroéclairage.






Concours