EN DIRECT 1400 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier Corsair Vengeance K66

Article
Rédigé par
Publié le 28 Novembre 2017
Page: 2/5

A sa sortie de la boîte, nous avons dans les mains un clavier de la série K. C’est assez visible au niveau du design, mais force est de constater que la plaque d’aluminium qui faisait tout le look du K a disparu. Elle est maintenant remplacé par un plastique granuleux plus classique et surtout beaucoup moins classieux. Malgré tout le plastique reste de bonne qualité, avec de l’uniformité dans la teinte. Cela dit, c’est toujours un peu plus cheap qu’une belle plaque d’alu anodisée. Mais il faut bien contenir les coûts. C’est valable pour les diodes, elles aussi disparues. N’apportant pas une réelle plus-value excepté sur le plan esthétique, ce n’est pas un mal en soi.

Le clavier est donc un modèle aux touches à profil haut, présence des switches mécaniques oblige. Le lettrage est celui de la série K, plutôt épais mais sans fioritures. L’exception provient de la barre Espace qui dispose de son look treillis métallique. Les touches de fonction ne sont pas doublées. En effet, Corsair conserve sur ces claviers les touches spécifiques. Celles-ci sont rapatriées au-dessus du pavé numérique et du pavé Ins. Une touche ronde permettra de bloquer la touche Windows. En partant à droite de celle-là, nous retrouvons les diodes d’information, puis les touches de réglages de volume. Placées en dessous, nous avons les touches à proprement parler multimédias : pause, morceau précédent, lecture/pause et morceau suivant. Sur la bande qui surplombe les touches accueille un marquage au nom de Corsair. Les tranches du clavier n’accueillent rien, excepté sur celle du haut qui reçoit le départ du câble, caoutchouté et centré. Sous le clavier, le K66 reçoit quatre patins en caoutchouc et deux pattes de surélévation. Cers dernières laissent de côté le caoutchouc, elles sont en traditionnel plastique. Preuve que le châssis du K66 est le même pour toute la série, celui-ci possède les deux emplacements pour les clips du repose-poignet.

Au niveau technique, le K66 a opté pour des switches MX Cherry rouges. Comme tout bon clavier gaming qui se respecte, le K66 dispose d’un N-key rollover complet ainsi que d’un anti-ghosting 100%. Il embarque un processeur ARM 32 bits. Le polling rate atteint 1000 Hz. Toutes les touches sont, bien évidemment, programmables. Les dimensions du clavier sont les suivantes : 455 X 170 X 40 mm et il est pesé à 1344 grammes. Afin d’exploiter pleinement le clavier, il faudra passer par CUE, le pilote de tous les périphériques Corsair.

Partagez :