EN DIRECT 1276 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Boitier Deepcool Earlkase RGB

Article
Rédigé par
Publié le 14 Décembre 2017
Page: 4/6

Comme très souvent, nous commençons par l'alimentation. Cache et cache HDD obligent, on choisira avec soin les câbles modulaires à brancher avant de tout installer. Le bloc repose sur des pads en mousse et la fixation se met de manière classique avec quatre vis à l'arrière. Ventilateur vers le bas, avec le filtre métallique sous le châssis qui est peu pratique d'accès.

Ensuite, la carte mère. Opération simple et rapide tant la place ne manque pas, d'autant plus que les plots sont déjà en place.

A ce stade, il est temps de brancher les premiers câbles afin d'y voir plus clair et de commencer l'organisation derrière la carte mère, où l'espace est finalement restreint. Avec un gros câble ATX 20+4, il ne sera pas facile de refermer le boitier si tout n'est pas correctement rangé et attaché. heureusement, de très nombreux colliers sont présents en bundle, et les points d'attache ne manquent pas sur le châssis. Surprise, le câble USB 3.0 se termine aussi par un connecteur USB 2.0, au cas où... Autant dire que nous aurions aimé deux ports USB 3.0 et perdre cet adaptateur intégré, et l'autre câble USB 2.0.

Pour la carte graphique, on retire le cache derrière le boitier, puis des vis à main. Simple et rapide, à défaut d'être élégant (mais c'est derrière, donc...).

Ne reste qu'à mettre les disques et le tour est joué. Quatre vis par disque, que l'on soit en 2.5" ou en 3.5". Seuls ces derniers profiteront de pads en caoutchouc dans les paniers en métal. Pour les disques 2.5" sur le cache, les passages derrière sont bien placés; mais demandent tout de même de ne pas avoir des connecteurs énormes. Si on décide de passer derrière la carte mère, il faudra éventuellement les installer à l'envers sur les platines afin de tourner les prises vers l'avant du boitier et regrouper les câbles.

Une fois les composants installés, il ne reste qu'à appuyer sur le bouton Power, et... Wahou, c'est beau ! Mais, et c'est bien dommage, l'éclairage du bouton Power et de la connectique ne profite pas du RGB. Question de coût, forcément. Toujours est-il que la gestion de l'éclairage est très simple avec les boutons : M pour mode, la loupiote pour l'intensité, et S pour la vitesse (si le mode prend en compte ce paramètre). Avec deux connecteurs 12V RGB en plus sur le câble, il y a de quoi se faire plaisir. D'où le choix du GAMMAXX GT pour nos photos...

Partagez :