Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1141 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Watercooling AIO Thermaltake Floe Riing RGB 280

Article
Rédigé par
Publié le 20 Février 2018
Page: 5/6

Le processeur, un Intel i7-980X monté sur une ASUS X58 Sabertooth, est bloqué à 3300MHz sur les six coeurs puis overclocké à 4400MHz avec un Vcore à 1.45V, ainsi qu'à 4080MHz avec un Vcore 1.35V.

Le logiciel retenu pour faire chauffer pendant 30 minutes est LinX, avec Hardware Monitor pour le relevé de la température et un wattmètre pour vérifier qu'il n'y ait aucune baisse sur la charge. Chaque test est effectué deux fois afin de s'assurer de l'exactitude des résultats, puis une moyenne est faite.

La baisse de la vitesse du ventilateur est effectuée via une résistance Noctua NA-RC6, notée LNA dans le graphique. Si le radiateur est équipé de deux ventilateurs, ou plus, chaque ventilateur dispose d'une résistance.

Les ventilateurs sur le radiateur sont en push.

Du côté des performances, il n'y a rien à redire. Si nous trouvons toujours le Celsius S24 dans le haut du classement alors qu'il ne s'agit que d'un 240mm, le Floe Riing RGB 280 se place sur le podium. Le Kraken X62 se détache nettement une fois le processeur overclocké, mais c'est là qu'entre en jeu un autre élément : les nuisances sonores.

Et avec des ventilateurs qui tournent à environ 1350rpm, contre 1850 pour le NZXT, la comparaison est impossible. Le Thermaltake n'est pas silencieux, mais une fois dans un boitier, il sait se faire oublier. La courbe PWM est en plus très importante et les ventilateurs sont tout simplement inaudibles si on bascule en mode Silent, où les ventilateurs tombent à 420rpm. Pour mieux entendre la pompe ?

Car c'est le gros point noir du kit : la pompe est bruyante, très bruyante. Si nous avons déjà eu quelques modèles avec des pompes qui sifflaient un peu, les choses passent à un niveau supérieur ici. C'est tout simplement infernal.



Les nouveautés