Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1603 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Corsair HS50

Article
Rédigé par
Publié le 21 Février 2018
Page: 2/4

Lorsque nous sortons le casque de la boîte après visualiser le bundle, honnêtement, la surprise est bonne. En effet, d’une part, le casque présente bien et d’autre part, au niveau du poids, sa masse rassure. Il reste bien évidemment à voir si cet aspect rassurant est suivi des faits, mais c’est indéniable, il est dans la bonne moyenne. Au niveau des matériaux employés, la surprise est tout aussi bonne. En effet, nous retrouvons sur les supports d’oreillettes du métal. Ce dernier semble fort être de l’aluminium. Nous avons aussi du mesh au niveau des platines. Au final, la finition est bonne, pour ne pas dire excellente au regard du prix. En effet, les ajustements sont propres et précis, tout autant que les ébavurages. En outre, les surpiqures apportent la touche supplémentaire nécessaire pour renforcer l’impression de bonne qualité. L’emploi de plastique granuleux sur les écouteurs laisse toutefois deviner le placement entrée de gamme du casque. Rappelons, cependant, que la grande majorité des casques en passe par là.

L’arceau, de largeur habituelle, est recouvert de skaï, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. La face supérieure porte le marquage Corsair, régulièrement vu. La face intérieure, quant à elle, met en avant les surpiqures de fil bleu. Les réglages qui accueillent la réglette métallique coulissante reçoivent un revêtement type soft-touch. Le support d’écouteur est taillé dans la même pièce que la réglette, c’est un demi-cercle. Les pointes transversales intègrent la coupelle de l’oreillette. Ce qui offre un peu de liberté angulaire. La platine est en métal mesh, elle porte en son centre le logo de la marque en laser cut. Le reste de l’oreillette fait appel au plastique. Celui-ci est travaillé de deux manières. Il est ainsi à la fois classiquement granuleux et mat, en dans le même temps aspect laqué et brillant. Les mousses viscoélastiques sont recouvertes d’un skaï de bonne qualité. Il est en effet assez épais mais marque le pas sur la douceur au toucher. Les HP sont protégés par une toile acoustique noire. L’écouteur gauche porte à la fois la connexion en 3,5 mm pour le micro, bouchée pour l’instant avec un capuchon de caoutchouc, mais aussi une molette de réglage pour le volume et un bouton poussoir prévu pour couper le micro. Le câble dont le départ se situe aussi sur cet écouteur est simplement caoutchouté. La perche de micro est une simple tige métallique type ressort recouverte de caoutchouc noir avec un poire de plastique. Au niveau technique, le HS50 est un casque circum-aural de conception fermée, malgré la présence du mesh. Les HP embarqués sont des 50 mm au néodyme. Ils permettront de couvrir un spectre allant de 20 à 20000 Hz sur une impédance de 32 Ohms. La sensibilité quant à elle atteint 111 dB. Le micro détachable lui permet de jouer la carte du nomadisme.






Concours