EN DIRECT 2704 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Impact des couleurs sur les configurations : mythe ou réalité ?

Rédigé par
Publié le 01 Avril 2018
Page: 2/5

Si nous cherchons plus loin, nous nous apercevons que les composants de nos PC sont identiques à tout ça : on peut donc dire que le rouge pourrait augmenter la performance, tandis que le bleu réduire la chaleur alors que le vert économise l’énergie.

Finalement quand on observe les trois plus grandes marques de puces, on peut aussi s’y retrouver : AMD en rouge avec la perf brute, Intel avec des processeurs plutôt frais et Nvidia avec des GPU consommant peu.

Et les gamers l’on bien compris, puisque avant l’arrivée du RGB, nous étions contraints de choisir une seule couleur ; ainsi les gamers choisissaient une couleur bien spécifique. D’où le nombre incalculable de configurations noir et rouge. Augmentation des performances sans pour autant augmenter la chaleur : une sorte d’overcloking due aux ondes générées par la lumière. De mêmes pour les watercooling : nous pouvions gagner encore quelque degrés en choisissant un liquide bleu, et ce choix n’était pas rare.

Enfin, plus rare mais existant, les mélanges de couleurs : le jaune par exemple était un compromis entre performances et économies d’énergies.

A partir de là, nous pouvons penser que le blanc sera la meilleure couleur pour nos PC. Mais avec le RGB, tout change : nous pouvons enfin choisir la couleur de nos composants. Et notre curiosité nous pousse à faire quelque tests. Nous allons donc monter une configuration 100% RGB et pouvoir tester l’impact des couleurs sur la consommation, la température et les performances en benchmark.

Partagez :





Concours