Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 915 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque ROCCAT Khan AIMO

Article
Rédigé par
Publié le 15 Mai 2018
Page: 3/5

En ce qui concerne le soft, les choses sont assez simples. Nous avons effectivement affaire à Swarm. Il s’agit du logiciel de la marque qui centralise tous les périphériques. Comme de coutume, tout ce qui a attrait aux profils se situe sur le bas. Le Khan dispose donc de 5 profils que l’utilisateur pourra renommer et imager. Les options de profil sont nombreuses : lier à un programme, charger, définir comme profil de base et sauvegarder. Un Profil Manager servira de bibliothèque.

Avec notre Khan, Swarm propose trois onglets : la classique Epingle, Settings et Illumination. L’Epingle est un onglet sur lequel l’utilisateur pourra placer les paramétrages les plus utilisés, à sa convenance. Cela permet de garder sous la main les principaux réglages et donc d’éviter de retourner les chercher.

Settings regroupe l’égaliseur. Ce dernier dispose de quelques préréglages de spectre mais aussi de la possibilité de jouer la carte personnalisée. Ces derniers réglages plus personnels pourront être enregistrés au sein de Swarm. Sous l’égaliseur, l’utilisateur trouvera un réglage de volume accompagné d’un Noise Suppression dont l’objectif est d’amoindrir les bruits de l’environnement extérieur sur le micro. Il sera aussi possible de mettre en route l’émulation 7.1 ou 2.0 ainsi que de choisir la fréquence d’échantillonnage : 44,1 KHz ou 48 KHz.

Enfin dernier onglet, Illumination accompagne les choix colorisés des diodes du casque. Les deux liserés placés de part et d’autre du casque, sur les écouteurs. Roccat a fait simple : quatre comportements, cycle de couleurs, respiration, battements de cœur et constant. Afin d’accorder le casque à d’autres périphériques Roccat et aux circonstances, l’utilisateur retrouvera aussi AIMO : système de rétroéclairage que Roccat qualifie de système intelligent.

Swarm reste très simple d’utilisation avec le casque Khan. Et au final, le plus important reste le son car n’oublions pas que le casque passe par un USB et que, bien souvent, ce n’est pas gage de perfection.






Concours