EN DIRECT 2118 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier be quiet Dark Base Pro 900 version 2

Article
Le même, mais en mieux, c'est logique
Publié le 02 Juillet 2018
Page: 4/6

On commence avec l'alimentation qui prend donc place dans le bas et qui est maintenue avec 4 vis. L'alimentation repose sur des dispositifs pour lutter contre les vibrations parasites. Mais sachez que pour installer l'alimentation, il faut démonter le cache et c'est la que la galère commence. Entre les vis du cache, le support du bloc, le démontage, le remontage, il faut bien 15 minutes pour mettre l'alimentation en place et franchement, c'est rébartif... Au niveau de la carte mère, on ne manque pas de place. Les plots sont déjà en place sur le plateau ce qui facilite la tâche pour l’installation. On pourra, si on le désire, monter l'ensemble CM + CG + ventirad sur le plateau amovible et ensuite remettre le tout en place dans le boitier, ce qui peut être pratique, bien plus que le cache alimentation dans tous les cas. Au niveau des compatibilités, nous sommes à 185 mm pour le ventirad CPU.

Avant tout, il est nécessaire de démonter les paniers nécessaires au montage, que cela soit avec ceux présents sous le cache ou les additionnels. Pour les cages ces dernières sont maintenues avec trois vis à main et une seule vis à main pour les brackets SSD. Pour la fixation des HDD, il faut utiliser des vis spécifiques qui passent à travers des silentblocs en caoutchouc. On remarque qu'il y a deux points de fixation pour monter le HDD dans le sens que l'on veut, ce qui aidera si l'on passe en Reverse ATX. Pour les SSD, même principe avec 4 vis classiques. Sachez que l'on peut installer deux SSD par cage HDD. Une fois les unités en place dans les cages, on remet le tout en place.

Pour le montage de la carte graphique, nous avons des vis à main. La fixation est donc excellente. Coté place, on trouve 325 mm de base et 470 mm en retirant les cages HDD. Par contre, point de carte graphique à 90° avec ce modèle.

On termine comme toujours avec le câblage. Comme vous pouvez le voir sur les images, ce dernier ne pose pas de problème car nous avons de nombreux passages et ce qu'il faut derrière le plateau de la CM pour faire des regroupements. Une fois tous les caches en place, le résultat est juste excellent, car on en voit presque plus aucun câble. Une fois le PC allumé, nous avons un peu de RGB très discret.