EN DIRECT 1524 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test Ecran Samsung CHG90 : Un modèle 49 pouces Curved énormissime

Article
Rédigé par
Publié le 05 Juillet 2018
Page: 3/7

Arrivé sous Windows, seul le pitch nous déçoit. Une hauteur de 1080 pixels sur cette dalle, c’est gros (le même que sur un FHD en 27") ; si certain s’y feront, nous sommes forcés de constater qu’on remarque la grille de pixels. Le même avec une hauteur de 1440p serait bien plus efficace. Cependant, ça en jette et si pour le coté graphiste l’écran n’a que peu d’intérêt avec sa courbure et son format 32/9, les amoureux de home studio y trouveront une certaine satisfaction, la largeur ne manque pas et la place est bien présente pour gérer les softs de MAO. Sur Internet, c’est pareil : deux fenêtres 16:9 côte à côte ne dérangent pas. Finalement, il remplacera merveilleusement bien une configuration dual screen. En ce qui concerne la diode, elle est bleue, discrète et ne s’illumine que lors d’une veille.

C’est en jeu que nous allons éplucher cet écran. Witcher 3, Dishonored 2 ou bien No Man’s Sky, tout type de jeu passera au crible. Et vu que nous somme en FreeSync, il est bon de sortir un RX 580 qu’ASUS nous a fait parvenir. Et quelque soit le jeu, c’est une claque, l’immersion est totale, les champs de vision sont énormes. Si en RPG ou FPS l’écran en jette, il est surtout très efficace pour des jeux de voiture et de vaisseau. Sur certains jeux, nous avons un étirement du décor, mais celui-ci dépend du jeu, Witcher 3 ou Portal 2 s’en retrouvent étirés tandis que No Man’s Sky ou FFXV ne bronchent pas. Vous pourrez réduire cet étirement en réduisant le champ de vision (FOV). Le FreeSync joue son rôle, peu d’artefacts et ce même en cas de chute de framerate ; la RX 580 peine un peu sur cette résolution, mais le FreeSync limite la casse. Avec une GTX 1080 Ti, les 144Hz sont atteints facilement et assurent une fluidité. Idéalement, c’est avec une RX Veva que vous pourrez exploiter l’écran à son maximum.

La HDR n’a pu être réellement testée : une fois activée, celle-ci nous mettait des couleurs fades (un comble) que ce soit en jeu ou sous Windows. Le contraste était affaibli et les blancs comme les noirs passaient au gris. Nous avons testé avec diffèrent drivers, câbles et chercher d’autres solutions mais rien n’y a fait, point de solution avant la fin du délai de prêt.

Enfin une petite option agréable à activer dans l’OSD : une lumière présente derrière l’écran. Point de RGB, celle-ci est bleu clair. Mais suffisamment puissante pour que votre mur blanc puisse en profiter. Ainsi, vous aurez une lumière tamisée derrière l’écran et minimisera la fatigue oculaire lors des longues sessions nocturnes. Si avec le cache la lumière est faible, sans elle devient très visible : au choix donc. Un premier pas vers le fameux Ambilihgt ?

Partagez :