Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 812 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Rhéobus NZXT Grid+ V3

Article
Rédigé par
Publié le 10 Juillet 2018
Page: 3/4

Comme pour tous les produits intelligents NZXT, tout ce contrôle par le logiciel CAM. Gratuit, celui-ci demande néanmoins la création d'un compte pour être utilisé à son plein potentiel. Le compte permet aussi de sauvegarder quelques informations dans le cloud et de profiter d'une extension au logiciel en passant par une application mobile.

L'interface est claire, et encore une fois nous n'avons rencontré aucun problème de stabilité. CAM n'a pas été non plus très gourmand sur les ressources, et le transfert des informations était loin de ralentir la connexion Internet.

Mais concrètement, comment le Grid+ V3 fonctionne-t-il ? La première étape consiste, après la connexion avec un compte, à analyser la configuration. Le logiciel va tout simplement faire une écoute du PC en idle, puis la même chose en charge en vérifiant aussi les différentes températures. Ces données sont visibles dans l'interface, tout est simple à suivre.

Ensuite, il y a deux façons d'utiliser les données : soit on décide de ne rien en faire, soit on décide de s'appuyer dessus et de laisser NZXT tout contrôler. Concrètement, NZXT compare les données recueillies à d'autres configurations et ajuste les vitesses des ventilateurs pour tirer au minimum les nuisances sonores. Avec notre configuration de test, visible dans les captures d'écran, il aura fallu un peu de temps pour profiter de résultats réellement probants. En effet, le PC se montre plus silencieux une fois l'analyse terminée. Les ventilateurs tournent moins vite (précisons-le, seulement ceux branchés sur le Grid+ V3), on gagne donc en nuisances sonores en idle. En charge, la courbe PWM est plus douce avec une montée en régime qui se fait de manière plus progressive au début.

Pas de quoi révolutionner le domaine donc, sauf après quelques jours : les ventilateurs ne tournaient plus... Un bug ? Que nenni ! NZXT estime tout simplement qu'en idle, voire en bureautique avec une charge très légère, les composants sont suffisamment au frais pour couper les ventilateurs. Un vrai plaisir pour les oreilles ! Et un beau travail de la part de NZXT.

Et si on ne veut pas de l'intelligence NZXT ? On fait de belles courbes à la main, tout simplement. Avec de belles possibilités, mais peut-être moins d'assurance si on décide d'y aller fort sur les baisses des régimes des ventilateurs. Le point fort de l'ensemble est justement de supprimer les doutes, et ça marche. Dans tous les cas, il est possible, et recommandé, d'éditer les noms des canaux afin de bien suivre ce qu'il se passe et de travailler plus sereinement quand on décide de mettre les mains dans le cambouis.

PS : l'interface est actuellement en anglais sur la partie Grid+ V3, mais tout se fait très facilement. On clique, et on se laisse guider.






Concours