Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1395 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier Thermaltake TT Premium X1 RGB

Article
Rédigé par
Publié le 27 Juillet 2018
Page: 2/5

Au niveau de la finition, le X1 présente franchement bien. Certes, il opte pour un plastique intégral, cela dit, celui-ci est de bonne qualité avec une bonne rigidité et une teinte parfaitement uniforme. Il ajoute à cela un look un peu suranné, ce qui n’est pas pour déplaire mais reste notable voire même un risque. Cet aspect un peu passé se retrouve sur le câblage dont nous reparlerons aussi un peu après.

Le X1 est un clavier au format complet. Les touches sont au profil haut. Il nous est présenté en layout ISO fr. Massif, les bords sont larges et sur le haut à gauche, le clavier reçoit un marquage translucide à l’effigie de la marque. De l’autre côté sur le bandeau supérieur, nous avons une série de boutons ronds : celui du mode jeu, celui l’allumage du rétroéclairage et enfin le blocage de touche Windows. Suivent les diodes d’information ainsi que la molette de réglage de volume et de coupure du son. Placées juste au-dessous, les commandes multimédias complètent le tout : stop, morceau précédent, lecture/pause et morceau suivant. Cette disposition n’est pas sans rappeler la série K de Corsair. Du côté du marquage des touches, le X propose un lettrage fin et très classique. Les touches de fonction sont doublées. Ainsi de F1 à F4, Thermaltake place les raccourcis messagerie, navigateur, poste de travail et calculatrice. F5 offre un lancement du lecteur multimédia. Ensuite à partir de F6, le X1 permettra de régler les questions de rétroéclairage : effets, vitesse, gain RGB, monochrome/RGB etc. En effet, le X1 ne propose pas de support logiciel, tout se gère directement au clavier grâce au combinaison de touches. Il faudra donc jouer de la touche Fn, c’est indéniable. Sur le pavé Ins, Thermaltake a intégré les profils. Avec ces derniers, nous avons donc fait le tour de ce que le X1 avançait sur le plan des touches. Le clavier est massif, par conséquent, il y a suffisamment de place pour recevoir sur la tranche supérieure quelques connexions. Nous avons un USB et un 3,5 mm, un peu à l’ancienne donc. En retournant le clavier, sur la plaque châssis en plastique granuleux - elle est un peu moins qualitative - nous découvrons deux patins de caoutchouc et des pattes de surélévation doubles - une petite enchâssée dans une grande. En outre, trois patins sont placés sur l’avant. Le repose-poigne opte pour un aspect classique en plastique granuleux. Cela dit, la rigidité est importante et la fixation passe par des aimants. Un bon point.

Sur le plan technique, le X1 est équipé de switches MX Cherry à la pointe : les MX Speed Silver, identiques aux rouges sur la force nécessaire à l’activation : 45 cN. La Rolls à l’heure actuelle des switches mécaniques : rapides et silencieux, nous les avons déjà croisés. Pour le reste, le N Key Rollover est complet, le polling rate à 1000 Hz. En outre, il accueille un puce mémoire conséquente de 4 Mo. Les dimensions et le poids confirment l’idée d’un clavier massif : 1598 grammes sur 465 X 171 X 40 mm. Nous passerons rapidement par le chapitre pilote, à propos duquel il faut ajouter qu’il est compatible Ios et propose donc des commandes directement à partir de son iTruc/Android.