EN DIRECT 2226 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque VR Oculus Go

Article
Rédigé par
Publié le 06 Septembre 2018
Page: 4/5

Enfin il est temps de vous parler de l’immersion. Et pour comparer, nous avons cherché des titres déjà testés avec le Rift ; mais le contenu n’est pas le même. Si les jeux étaient présents avec le Rift, il semblerait que le GO présente plus de vidéos et d’éducatif dans son store. Finalement, nous avons trouvé la vidéo de Ghost in the Shell déjà vue avec le Rift ; et nous sentons bien que la vidéo a été améliorée pour pouvoir être adaptée aux GO : certaines interactions avaient disparu. Mais l’immersion prend toujours, seul cette absence de capteur freine cette immersion quand on bouge. L’image reste fixe que l’on recule ou que l’on’avance, nous rappelant même là où nous nous trouvons. Ensuite, nous avons retrouvé avec plaisir ce simulateur de montagnes russes : et il n’avait pas bougé d’un poil, le même que sur le Rift. Celui-là même qui nous avaient quelque peu retourné l’estomac quelques mois plus tôt ; parfais donc pour tester et comparer. Et finalement, le jeu a eu raison de nous : l’immersion est là, l’illusion d’être dedans est forte et l’envie d’éviter certaines choses se fait. Cependant, lorsque nous faisons un geste latéral de la tête, l’image reste fixe et la nausée viendra plus vite. Ajoutons à cela un hardware assez limité pour ce jeu et des saccades se font voir, dommage pour ce jeu. Mais nous n’avons pas voulu en rester là, puisque le GO présente des contenus Vidéo,.

Nous nous somme retrouvés projetés au fin fond de l’océan à nager au côté de requins grâce à Arte. Et de ce côté-ci, c’est une réussite, les vidéos sont à 360°. Nous avons une nouvelle façon de voir des films. Pour ce qui est de Netflix ou Youtube, l’application va surtout afficher le film comme si vous étiez dans un cinéma : simulation d’une grande dalle incurvée sur fond noir (ça ressemble au format IMAX).

D’une manière générale, le GO nous semble plus long à la réaction de nos demandes, temps de démarrage, de chargement… Mais aussi, il faudra composer avec votre propre WiFi. Les contenus peuvent se compter en plusieurs Go et parfois la patience sera de mise.

Finalement, notre expérience s’arrête par manque de batterie, au bout de 3h d’utilisation. Nous nous attendions à plus pour du casque autonome. Aussi, il est temps de faire le point sur la sécurité : si le Rift proposait de se créer une cage virtuelle, le GO lui ne demande rien, il faudra donc bien faire attention à faire la place, mais aussi que personne ne pénètre votre champ d’action.

Enfin dernier point à préciser, puisque les écouteurs sont dans les branches du casque, il serait bon d’en faire un petit retour : la puissance ne manque pas et les basses sont là, cependant il manque malgré tout une certaine profondeur, et pour une meilleure immersion nous ne pouvons que vous conseiller un vrai casque. Cependant il apparait tout de même pratique car s’ils ne présentent pas le meilleur des sons, les écouteurs du GO ne sont pas collés aux oreilles. Laissant donc vos ouïes en contact avec le monde réel et assurant une certaine sécurité.

Partagez :