EN DIRECT 802 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris Dream Machines DM2 Comfy S

Article
Rédigé par
Publié le 26 Septembre 2018
Page: 2/5

Cela nous permet de passer rapidement à la souris qui, comme nous l’avons fait remarquer dans la vidéo, présente bien. Si ce n’est qu’elle est très légère et qu’elle pourrait presque laisser une impression cheap. Heureusement, la finition est globalement à la hauteur. D’autant que l’habillage quasi-intégral en soft touch apporte une petite touche de classe suffisante. Le plastique de la plaque châssis est traité de deux manières : un aspect laqué sur la fine partie visible et granuleux pour le dessous. Bref, pour 35 euros, c’est plus qu’honnête en ce qui concerne les matériaux et la finition.

La coque n’est pas consensuelle, c’est de suite visible sur les images. Elle est spécifiquement prévue pour les droitiers. La courbe sur l’arrière de la coque est douce. Bien évidemment, le sigle de la marque trône au centre. En remontant, elle intègre les clics sans séparation physique de la bande qui constitue la partie centrale. Elle porte une fente qui précède un encart de plastique aspect laqué. C’est ce dernier qui reçoit les boutons de passage de DPI/profils et la molette. La molette est en plexi translucide et elle accueille une bande de caoutchouc cranté. Les boutons disposent de petites flèches, elles-aussi translucides. Les clics sont légèrement tuilés. La partie latérale droite est composé d’encoches/plateformes prévues pour recevoir les doigts. Elles courent sur toute la longueur de la dite partie. Sur la gauche, l’encoche du pouce reçoit, sur le haut, deux boutons assez massifs et dont la séparation physique est accrue par la présence d’une partie basse sur chaque bouton (face à face). La partie avant reçoit un câble tressé noir et rouge, finalisé par un USB plaqué or. Enfin, sous la souris, la plaque châssis, en plastique granuleux, reçoit quatre patins en téflon. Un marquage nous précise que nous sommes face à un « Professional Gamer System ». Le capteur est placé au centre.

Comme nous l’évoquions dans l’introduction, la coque a déjà été croisé par ailleurs. Toutefois, Dream Machines l’a remise à jour en l’équipant d’un capteur optique répandu : un Pixart 3360, évolution du 3310. C’est principalement sur le niveau de DPI que s’effectuent les évolutions. Ici, nous avons donc droit à 12000 DPI, il encaisse 50 G d’accélération et propose 250 ips et 7.0 m/s. le polling rate est à 1000 Hz. Les switches sont des Omron 20 millions pour les clics, TTC 20 millions pour la molette. Les dimensions de la DM2 Comfy S sont les suivantes : 131 x 84 x 39 mm. Elle est pesée à 90 grammes et il nous faut passer par la case soft.

Partagez :





Concours