EN DIRECT 2586 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Sac COUGAR Fortress

Article
Rédigé par
Publié le 18 October 2018
Page: 3/4

La première poche, celle de devant, donne accès à plusieurs rangements divers et variés. Une petite poche à gauche dans la partie orange, et une autre en filet à droite, plus trois rangements pour des stylets / stylos et un filet dans le bas. Tout pour trimbaler de quoi prendre des notes et des papiers, et il ne manque finalement, de notre point de vue, qu'un crochet pour des clés.

La grande poche se montre plus complète, et très différente. A gauche se trouve un premier rangement avec deux filets dessus. A droite, un autre large espace avec cette fois un système pour bloquer des habits via deux sangles élastiques.

Les deux espaces sont particulièrement bien protégés avec un revêtement matelassé, et un ordinateur portable comme un clavier ne craindrons rien. Il faut tout de même reconnaitre que ce matelas prend beaucoup de place, ce qui a tendance à réduire un peu l'espace disponible. Par exemple, un clavier mécanique assez volumineux sera un peu à l'étroit et les poches en filet ou l'espace habit seront bombés. Pas de quoi en faire un drame, il suffit de s'organiser.

Concrètement, nous avons pu mettre beaucoup de choses dans le sac. Un casque SteelSeries, une manette Microsoft, une souris Thermaltake, un clavier Gamdias, une Surface Pro 4 et son chargeur, un bloc note A3 et ses stylos, nos papiers d'identité, les clés de la voiture, un tee-shirt, une rallonge avec multiprise, des mouchoirs, un bouquin et d'autres babioles. Le sac était pas loin d'exploser, et les drop-tests ont été concluant : pas de casse ! Inutile, certes, mais on sait qu'on peut faire tomber le sac sans risquer d'exploser une manette ou un clavier.

En revanche, et comme nous le disions, il est difficile de charger complètement le grand compartiment. Le clavier fait gonfler la poche, on met donc le câble sur le côté avec la multiprise, et on croise les doigts pour que le reste, qui sera en face, ne s'écrase pas trop. Mettre un ordinateur portable un tantinet épais est juste impossible, sauf si on a un clavier de type slim en face.

Pour le reste, il n'y a vraiment aucun problème, et c'est un plaisir de partir en LAN avec. Confortable, malgré le manque d'aération dans le dos, le sac se laisse trimballer toute la journée sans aucune problème.

Tout n'est pas parfait, mais pour un premier essai, c'est déjà pas mal et original. Voici quelques points qui pourraient être améliorés sur une éventuelle deuxième version, même plus onéreuse :

  • Une housse pour la pluie
  • Un porte-clé
  • Des rembourrages aérés dans le dos
  • Un matelassage moins épais côté dos pour gagner en place
  • Des protections dans le bas du sac pour le sol

Enfin, un petit mot sur la résistance, ou les drop-tests. Pour faire simple, nous avons lâché à plusieurs reprises le sac d'une hauteur allant de quelques centimètres à 1m et 1m50, ce qui correspond plus ou moins à la hauteur d'un bureau et d'une personne qui porterait le sac sur le dos. Pas de casse à chaque fois, ouf !

Nous avons également chargé le sac avec un maximum de livres pour l'alourdir. Ne restait qu'à le secouer par les poignées... Rien à signaler, les coutures sont restées impeccables malgré l'absence de rivets (visibles). Sans dire que le sac résiste à tout, surtout sans housse pour la pluie, nous pouvons dire que notre expérience est concluante et que le sac est solide et protège bien les objets dedans. Enfin, nous n'avons pas essayé avec de la vaisselle ou un écran sans protection...

Partagez :